Aller au contenu principal
1979-1983 : Harlem, la 2e Renaissance

1979-1983 : Harlem, la deuxième Renaissance

Hip-Hop, Electro & Disco Rap.

Par Jean Rouzaud

Le label Soul Jazz Records sort son deuxième volet dit Boombox 2, autour des labels émergents à partir de la révolution Rap, Break, Scratch de … 1978 ?

On y entend le flow typique de cette époque : fresh et sautillant, fait pour la danse, cet espèce de beat métronomique issu des Block Parties avec Afrika Bambaata. Et DJ Kool Herc, et tous les autres qui allaient imposer tout un nouveau style comportemental, vestimentaire, codé, coloré et se voulant positif…

« Tchic tchac / tchic tchic tchac »

Car après des décennies de ghetto, les bandes de jeunes (et autres) allaient enfin accéder aux « parties » et autres fêtes, jusque-là réservées aux blancs et aux nantis.

Bien sûr, la rythmique répétitive (tchic tchac / tchic tchic tchac), malgré quelques demi-temps et autres breaks dynamisants, est un peu monotone, mais elle eut le mérite de permettre des rimes et des images, comme nos alexandrins en douze syllabes. 

Précision d’un spécialiste : les breaks beats utilisés (en boîte à rythme ou sampling) sont ceux du funk , les seuls à faire danser les fans de cette explosion.

Les débuts de grands mouvements sont toujours passionnants, car encore lisibles, notamment sur leurs sources : en l’occurrence Roots jamaïcaines, enrichies de Funk, mais aussi de Disco, Dance, Free Speech et petites trouvailles électroniques pour aider : boîtes à rythmes, sequencers , sons de machines etc.

Vous connaissez la chanson : avec la démocratisation des fêtes, des looks sport, du club wear, il y eut beaucoup de clones, de photocopies, de remakes, mais la Loco Rap a fait du chemin, malgré les gangs, le gangsta et les requins.

Ces bribes d’histoire font maintenant partie de la grande aventure musicale Pop aux USA, pour le meilleur et pour le pire. Force est de reconnaître que ce fut un virage assez inattendu dans la musique noire américaine, comme passer de Motown à Def Jam,  changement de cap radical , plus Street et cru, sur l’idée des sound systems de Kingston, à la sauce du show américain. 

Boombox 2. Early independant Hip Hop, Electro & Disco Rap. 1979-83, Soul Jazz Records,

Double CD avec 14 titres + 2 livrets : 10 pages d’ITW + 43 pages d’historique des

Labels avec illustrations couleurs. Sortie le 16 juin 2017.

La Harlem Renaissance de l’entre-deux-guerres vit naître écrivains, poètes, journalistes, auteurs, peintres éditeurs et journaux. Malheureusement peu connue, elle fut le premier grand opening de la culture afro-américaine.

 

Visuels : (c) Soul Jazz Records