Aller au contenu principal

Dans 150 ans, on aura tous des puces électroniques et on ne dormira plus

Entre autres bonnes nouvelles.

Par Clémentine Spiler

Voilà une vision rassurante du futur. The Conversation a demandé à des scientifiques d’imaginer la race humaine en 2167. Pour l’astronome et astrophysicien Brian Gaensler, les avancées technologiques d’aujourd’hui donnent déjà une idée assez claire de ce que pourra être le XXIIe siècle.

« Il est inévitable que nous nous mettions à expérimenter sur nos propres corps. Les plus riches choisiront les gènes de leurs bébés. Tout le monde se fera implanter une puce internet, pour pouvoir accéder au web en un clignement d’oeil. Nous nous serons aussi probablement débarrassés du besoin de dormir pour être plus productifs. »

Parmi les autres prédictions du scientifique, la durée de vie se sera encore considérablement allongée, mais il n’y aura toujours pas d’avancées dans le camp du rajeunissement, ni de l’immortalité. 

On se calme 

« Pas de miracles », pourtant, pour le physicien. En 2167, on aura tellement détruit notre planète que l’humanité vivra sous un climat instable, dangereux, constamment changeant. « Des guerres auront été menées, des gouvernements seront tombés, l’écart entre riches et pauvres aura dramatiquement augmenté. » Pas si différent de 2017, en somme.

Pour ce qui est des projections Star-Trekiennes, bien que la téléportation soit théoriquement possible, elle sera impraticable. Même chose pour le voyage dans le temps. Par contre, Brian Gaensler prédit que d’ici 150 ans, les humains auront probablement établi une forme de contact avec une vie extraterrestre, et peut-être même entrepris un voyage inter-galactique. Et on aura des voitures volantes, ce qui est quand même le plus important. 

Visuel : DR / Black Mirror