Aller au contenu principal

La musique expérimentale japonaise des 80's en un mix

OMG JAPAN.

Par Morane Aubert

On vous parlait récemment du Japon pour sa scène électronique, qui oscille entre chiptune et musique traditionnelle. Forcément, le groupe de synthpop Yellow Magic Orchestra se faisait une place dans le récit. Pour Jen Monroe et Brian Sweeny, auteurs pour le magazine self-titled, c’est cette formation qui est à l’origine de l’explosion de la musique japonaise dans les années 80. 

Nous sommes retombés sur une archive, un mix d'une heure, dans lequel les deux journalistes rendent compte de l’héritage de YMO, en réunissant des musiques pop des années 80, toutes imprégnées d’une manière ou d’une autre par l'oeuvre du groupe japonais. Ils expliquent sur self-titled : "L’aspect le plus excitant de cette période en musique, c’est de voir à quel point les musiciens n’avaient pas peur de repousser les limites du genre : ils adoraient Van Dyke Parks, Kraftwerk et Martin Denny, mais ils ne restaient jamais confinés dans le son d’une seule et même personne."

Le mix : 

 

La tracklist : 

Chiemi Manabe – Untotooku

Miharu Koshi – L’amour…Ariuwa Kuro No Irony

Hiroshi Satoh – Say Goodbye

Colored Music – Heartbeat

Minako Yoshida – Tornado

Ryuichi Sakamoto – Kacha Kucha Nee

Mariah – Shinzo No Tobira

Yukihiro Takahashi – Drip Dry Eyes

Sandii – Zoot Kook

Haruomi Hosono – Ohenro-San

Osamu Shoji – Jinkou Station Ceres

Neo-Plant – Kisagari Koharu

Inoyama Land – Wässer

Aragon – Horridula

Asami Kado – Kagami No Naka No Zyugatsu

Tamao Koike & Haruomi Hosono – Automne Dans Un Miroir

Hiroyuki Namba – Hiru No Yume

 Visuel : Flickr / George Arriola