Aller au contenu principal
jayz

Tous les samples du dernier Jay-Z en une playlist

18 samples et un disque de platine.

Par Clémentine Spiler

Sorti le 7 juillet, et uniquement sur Tidal, 4:44, le treizième opus de Jay-Z est déjà disque de platine. Produit par No I.D. - mais aussi James Blake et Dominic Maker - il sample 18 morceaux, repérés par des fans et rassemblés en une video par Genius. Entre autres, Stevie Wonder (Smile), la légende du dancehall Sister Nancy (Bam), les Fugees (Moonlight), et, évidemment Beyoncé (MaNyfaCedGod). 

« Four Women », le morceau de Nina Simone, est aussi samplé sur « The Story of O.J. ». L’original sorti en 1966 décrit quatre générations d’afro-américaines aux États-Unis. Quatre femmes, « Aunt Sarah », « Safronia », « Sweet Thing » et « Peaches » qui incarnent tour à tour la résilience, l’oppression, la soumission, et enfin l’empowerment des plus jeunes qui puisent leur force dans l’histoire de leurs ancêtres. Jay-Z s’approprie le questionnement identitaire de Nina Simone, et interroge le fait d'être noir et célèbre aux États-Unis (il cite dès le départ O.J. Simpson qui aurait déclaré lors de son procès : "Je ne suis pas noir, je suis O.J."). Le clip du morceau réutilise le style des caricatures racistes des années 1930, 40 et 50, comme l’analyse NPR, et représente même Nina Simone.

Dans un tout autre registre, Jay-Z réutilise également dans "Caught Their Eyes" l'audition de Joseph N. Welch interrogé par la Commission McCarthy lors de la chasse aux sorcières menée contre les Communistes en 1954. Tous les morceaux samplés sur 4:44 sont à retrouver en une playlist ci-dessous.