Aller au contenu principal

À Marseille, le rock

Vingt ans d’aventures emportées par le temps...

Par Jean Rouzaud

Les courageuses et salvatrices éditions Le Mot et Le Reste, qui font un beau travail de mémoire sur la musique - et sur les auteurs à part de la contre-culture - résident à Marseille, et n’oublient pas leur cité. Avec le livre et l’historique du Rock marseillais, Robert Rossi retrace, groupe par groupe, tous ceux qui, dans l’enthousiasme des années 60 et 70, se sont jetés à leur tour dans le chaudron bouillant du rock, de la pop, du rythm and blues…

Tout sur ma mère

Ce bloc de 325 pages dit tout, avec en plus quelques nostalgiques images d’époque, qui nous rappellent les allures de toute une jeunesse européenne qui évoluait avec des musiciens américains, puis anglais, leaders d’une génération qui voulait changer à tout prix. Il s’est passé tant de choses dans ces 20 ans -1960-1980 - qu’il est naturel de revenir en arrière pour s’assurer qu’on n’a pas rêvé…

Effectivement, une conjugaison astrale sans doute, et la maturation d’une première moitié de siècle à la fois prometteuse et catastrophique, a aiguillonné un monde post guerres mondiales, dans une frénésie de créations et d’expériences vécues. Quelques simples noms de groupes : Rocky Volcano, Santa Maria, Choc, Barricade, Wild Child, Leda Atomica...

Bronzer, fumer, jouer

Quartiers Nord.. Disent à eux seuls la course du rockabilly, à la pop, puis au gauchisme révolutionnaire, un doigt de mystique, d’anarchie, de psychédélisme jusqu’à la new wave et au punk. Ce midi de la France, où déjà l’Europe allait se baigner, bronzer, se baigner, danser, boire et fumer un joint au coucher de soleil, a donné son lot d’artistes, même éloignés des maisons de disques et majors.

Le livre de Rossi liste et décrit les groupes, lieux, esprits et souvenirs, comme un missel de nos jeunesses. Livre de prières au monde pour qu’il arrête de déconner, et laisser la liberté créer de l’espace ! 

Avec cet annuaire – historique - évocation, un CD de douze morceaux insérés dans la couverture achève de faire vivre et vibrer ces pionniers : les groupes, Choc, Flypops, Barricade, Rush Rock N Roll, Fuzz, Leopold Bloom, Quartiers Nord, Silver Skull, Nitrate, Wild Child, Palace Hotel, Leda Atomica. Qu’ils aient approché la gloire ou pas, c'est égal : ils ont fait vivre les choses là où elles étaient.

 

Histoire du Rock à Marseille. 1960-1980, de Robert Rossi. Éditions Le Mot et Le Reste. Avec un CD 12 Titres. 325 Pages. 12 euros

Visuel : (c) Nitrate / Le Mot et le Reste