Aller au contenu principal

Groove, disco & musique électro dans la Tchécoslovaquie communiste

Une compilation pour découvrir la musique méconnue d'Europe de l'Est.

Par Jean Morel

Voilà le type d'initiative qui touche l'esprit de Nova en plein coeur. Mettre en lumière de la musique de qualité trop souvent négligée, pour ne pas dire oubliée. Voilà l'ambition du label Little Beat Different, récemment lancé par un collectif de DJs installés à Londres mais originaire d'Europe de l'Est, en se concentrant sur des disques oubliés de veille funk, de disco de pop et de synthépop de cette région.

La première sortie du label est une ré-édition du projet ORM, le nom d'un groupe tchèque composé de Petr et de Pavel. À l'origine définissable comme un groupe de disco à la fin des années 70, il se distinguèrent par leur vision pionnière de l'électronique dans ce qui s'appelait alors la Tchécoslovaquie. Rapidement ils deviennent des producteurs de renoms que les icônes de la tchécoslovaquie communiste s'arrachent. De Karel Gott à Josef Laufer, et leurs noms s'affichent aux crédits d'un nombre important de tubes de l'époque. Mais ce que peu de gens savent, c'est qu'au-delà de leur statut de producteur, le duo sortait aussi ses propres disques, bien plus aventureux que les productions qu'ils signaient pour les stars mises en avant par le pouvoir d'alors.

La première compilation du néo-label s'intéresse à ces créations, issues de quatre disques différents parus entre 1979 et 1984. Ces productions étaient de véritables prises de risques à l'époque, où l'emploi de synthétiseurs était affilié à de la musique occidentale… Obtenir des instruments derniers cri était déjà une démarche compliquée et dangereuse. C'est une des première fois où ces enregistrements, qui ont été remasterisés pour l'occasion sont disponibles à une écoute de grande échelle. C'est à écouter ci-dessous. 

Visuel : (c) DR