Aller au contenu principal
Nova Classics : « Oh Superman » de Laurie Anderson.

« Oh Superman » : « Oh » origines de Nova !

Nova Classics : « Oh Superman » de Laurie Anderson.

Par Isadora Dartial

Cet été, Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « Oh Superman » de Laurie Anderson.

Si l’on parle de classique, « Oh Superman » est certainement l’un des titres les plus utilisés, dans ses premières années, à Radio Nova. Rewind ! Nous sommes en 1981, et Andrew Orr, l'un des fondateurs de Radio Nova avec Jean-François Bizot, utilise ce morceau pour de nombreuses créations et happenings radiophoniques. Ça donnera un jingle qui illustre bien le slogan de Radio Nova à l'époque : chaude et froide comme les années 80.

Si la station est à l’époque un ovni dans le paysage radiophonique, « O Superman » est tout inédit dans le paysage discographique. Le morceau apparaît en effet sur la toute première compilation réunissant les travaux sonores d’artistes visuels, sur le label indé new-yorkais One Ten Records. Laurie Anderson, diplômée en histoire de l’art et en sculpture, donne depuis la fin des années 70 de nombreuses performances. « O Superman » est un morceau entièrement construit autour d’un vers de l’opéra de Jules Massenet, adapté de Corneille, Le Cid. Le vers « Ô Souverain, ô juge, ô père », détourné, devient ainsi « Oh Superman, oh Judge, oh Mom and Dad », une sculpture sonore à base de vocoder qui tapera dans l’oreille du journaliste John Peel, qui le diffusera largement en Angleterre. Le morceau arrivera en deuxième position des ventes dans le pays avant d’apparaître l’année suivante sur Big Science, le premier album de Laurie Anderson.

Visuel : (c) capture d'écran Youtube