Aller au contenu principal
Oomaar, et le tube qui cartonne en Somalie

Oomaar, et le tube qui cartonne en Somalie

Toutes les semaines, BAM BAM se demande à qui profite le stream.

Par Sophie Marchand & Jean Morel

Chaque semaine, Dans BAM BAM, on prend le temps de se pencher sur la musique d’un pays, qu’on analyse à travers ses streams et ses charts.

Et pour certains pays, les informations sont naturellement beaucoup plus compliquées à trouver que pour d’autres. C’est notamment le cas de la Somalie, le pays que l’on observe aujourd’hui.

Mais en Somalie, nos référents habituels (à savoir Spotify, Deezer et Apple Music) sont peu présents, et pas toujours adaptés aux modes de consommation africains. En Somalie, comme dans beaucoup d’autres pays en Afrique d’ailleurs, on utilise ainsi d’autres plateformes de streaming, qui sont souvent vendues avec des abonnements téléphoniques. Par exemple, Universal propose Digster dans certains pays, une plateforme faite à partir des titres de son catalogue. Et puis sinon, les majors misent aussi souvent sur des plateformes locales, comme Muska au Congo ou Deedo au Sénégal.

En Somalie, le piratage est encore très majoritaire et s’échange par Whatsapp, et les sources d’écoutes sont, de fait, assez variées. Il a donc fallu recouper plusieurs sources pour déterminer quels étaient les morceaux qui cartonnent en ce moment, et qui plus est, plutôt en digital. Parmi les succès d’envergure, il y a notamment celui d’un musicien humoriste, Oomaar. Son morceau « Barbar » (chanté en somali) est le succès YouTube des derniers mois, notamment parce que sa vidéo est devenue un challenge viral : 6 millions de vues, pour un pays composé de 11 millions d’habitants.

En Somalie, il faut également rappeler que, et à cause de la guerre civile, la musique a été nationalisé pendant très longtemps par la radio nationale. Et si la plupart des archives ont été égarées, un stock de 10 000 cassettes a récemment été retrouvé, par Ostinato Records, ce qui a permis pour la première fois à beaucoup de découvrir cette musique somalienne trop peu reconnue au-delà de la région limitrophe. Rééditée depuis par d’autres labels - Analog Africa notamment -, la musique somalienne a notamment été remise en lumière grâce à la qualité du groupe Dur-Dur Band, dans un pays où le stream ne profite, finalement, pas à grand monde, mais où le passé se redécouvre.

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) YouTube