Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 10 décembre

Avec Buju Banton, les nominations des Grammy Awards et les mixtapes cassettes de rap.

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Aujourd’hui, de retour des Trans Musicales de Rennes, on a rapporté dans nos valises une interview d’une des figures du kuduro actuel, Pongo. On parlera aussi mixtape de rap des années nonantes et, dans quelques minutes, on dansera sur un hymne à la liberté et à l’émancipation des femmes. 

 

… on apprend que la figure légendaire mais controversée du dancehall, Buju Banton, a été libérée.  

Il est à la fois une des figures de la scène dancehall et ragga, mais aussi un des représentants des faces les plus sombres de cette musique. Buju Banton a été libéré ce vendredi. L’auteur des tubes « Champion » ou encore « Murderer » a connu un succès d’envergure internationale. Il purgeait une peine de 10 ans pour possession et trafic de cocaïne dans une prison de Floride, qui a été écourtée après l’abandon des charges concernant la possession d’armes à feu. Icône en Jamaïque où il est adulé comme un des plus grands noms de la musique de l’île, il a été aussi plusieurs fois au coeur de polémiques sur l’homophobie, notamment avec des titres comme « Boom Bye Bye », véritable appel au meurtre homophobe qu’il avait écrit très jeune, mais qu’il n’avait jamais cessé de chanter. Buju Banton est rentré en Jamaïque et a déjà annoncé une série de concerts. 

 

… on scrute les nominations des Grammy Awards.

Ce vendredi ont été annoncées les nominations aux prestigieux Grammy Awards, 61ème édition de ces récompenses qui célèbrent l’industrie musicale américaine. Que doit-on en retenir ? Kendrick Lamar a été nominé huit fois pour sa BO de Black Panther. C’est énorme, surtout pour un album fait pour un film. 

L’autre information, c’est qu’il y a beaucoup de femmes, bien plus que l’an dernier. Elles figurent dans la catégorie meilleur album de l’année, ou meilleur nouvel artiste. Cela est assez enthousiasmant. C’est sans doute, de la part de de la Recording Academy, une réponse aux critiques des années précédentes sur le manque de diversité dans le choix des nominations. On est ravis de voir que Jorja Smith ou encore Sophie, productrice transgenre, faire partie des artistes sélectionnés.  

En revanche, il y a déjà des petites polémiques. Mac Miller a été nominé dans la catégorie meilleur album de l’année, or Mac Miller est décédé et c’est la première fois qu’il reçoit une nomination. Cela peut sembler anecdotique, mais cela est très révélateur des logiques actuelles de l’industrie musicale… On vous en reparlera bientôt ! 

 

… on se remémore un délicieux souvenir de l’époque des mixtapes de rap. 

On le sait que, parmi nos auditeurs sur Radio Nova, il y a des nostalgiques de la cassette et de son crayon pour la rembobiner. Cela tombe bien puisque Télérama vient de sortir un joli papier sur les mixtapes cassettes des années 90, époque où le baladeur cassette était roi. Lorsque l’on voulait être MC dans les années 90, la mixtape cassette était un passage obligé faire grandir son auditoire. Fabe, Lunatic, La Cliqua, Oxmo Puccino, tous sont passés par ce format avant de sortir leur premier disque. 

Tout commence via la radio et ses émissions spécialisées rap français tel le Deenastyle de votre bonne vieille Radio Nova ou son Nova Mix de Cut Killer. A l’époque, pour réécouter du rap, il fallait être devant son poste et appuyer sur la touche record. Puis, c’est DJ Clyde d’Assassin qui a importé des Etats-Unis le format des cassettes mixées comme un DJ set, avec DJ Clyde volume 1 en 1994. Bien entendu, à ce moment là il ne s’agissait encore que de rap américain. 

C’est alors Cut Killer qui change le game. Il incorpore à ses cassettes des freestyles inédits de rappeurs français, d’abord au milieu des rappeurs américains, puis ensuite uniquement de rap français. Ces cassettes ont ensuite été vendues Chez Ticaret, mythique boutique du rap français, puis chez Urban Music aux Halles. En Province, les fans de rap se les procuraient grâce à la vente par correspondance auprès des magazines spécialisés. Les mixtapes sont alors devenus un marché parallèle, complètement illégal et absolument pas déclaré, malgré de grands succès commerciaux comme la mixtape Opération Coup de Poing, tout de même vendue à 15000 exemplaires. 

Et ensuite, et comme toujours, les majors sont venues faire leur marché dans ces rappeurs qui se distinguaient sur cassettes. Des DJ comme DJ Poska, Cut Killer ou DJ Clyde vont même finir par sortir des mixtapes en major à partir de 1997. Cela va marquer la fin de cet âge d’or et faire de ces  mixtapes des objets de collection qui s’arrachent sur Discogs. Vous pouvez retrouver ce papier sur l’âge d’or de la mixtape sur le site de Télérama avec, à l’appui, des souvenirs et anecdotes de Bursty 2 Brazza, auteur de L’odyssée de la Mix-Tape en France.

 

Playlist : 

  • Cotonete - Parribean Disco
  • 555 - Ljay Currie
  • Lomepal - Beau La Folie
  • Candi Staton - Young Hearts Run Free
  • Meridian Brothers - Salsa Caliente
  • Ayla Och Broder John - For Oss
  • Toro Y Moi - Ordinary Pleasure
  • Leyla Mc Calla - Lavi Vye Neg
  • Doc Gyneco - l’homme qui valait 10 centimes
  • Maconha e Pente - Heavy Baile
  • Dijon - Skin
  • Chris Cohen - Edit Out

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Cover de la mixtape Opération Coup de Poing du label Passe Passe

  •  
BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 15 octobre

BAM BAM : les Affaires Musicales du 15 octobre

Renaud Létang et Son Little ; des shlags et de la musique.