Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 27 novembre

Avec un festival imaginaire, Krotal censuré et la nouvelle juridiction sur les niveaux sonores en concert

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Au programme aujourd’hui, on interview Némir, un artiste que l’on aime et que l’on suit depuis des années. C’est un rappeur qui prend le temps et qui nous racontera pourquoi. On parlera aussi de muselage et de décibels, de contrefaçons de festivals et des musique qu’écoute la jeunesse marocaine.

...on apprend que Nicki Minaj s’est faite avoir par un faux festival

C’est l’histoire de Nicki Minaj, superstar américaine, qui s’est faite avoir. Bookée pour jouer dans un festival chinois, le Djakarta Warehouse Project China, c’est en atterrissant à Shanghai qu’elle a réalisé qu’elle s’était déplacée pour rien. En effet, le festival DWP qui l’a conviée n’existe pas. Du moins, il n’est qu’une pâle copie d’un festival qui a bien lieu chaque année, mais en Indonésie. D’ailleurs cette version chinoise n’a pas été autorisée par les organisateurs originaux. L’évènement étant illégal, Nicki Minaj a donc refusé de jouer, privant ainsi de concert ceux qui avaient déboursé quelques 400 dollars pour voir la star américaine sur scène.

 

...on parle d’un site pour les amoureux de la radio.

Si vous êtes un amoureux de la radio en général, mais surtout des radios de niches, undegrounds, celles qui défendent des genres musicaux précis et des artistes émergents, alors voilà un site internet qui devrait vous ravir.

Il s’appelle Underground Radio Directory, et recense des radios undergrounds de 28 pays différents. De Tokyo à Glasgow, en passant par Kansas City mais aussi Marrakech et São Paulo, il y en a pour tous les goûts. On y fait de très belles découvertes, notamment avec un bouton qui fait office de Tuner 2.0 vous permettant de choisir une radio au hasard.

 

...on parle de Krotal, un artiste camerounais engagé qui n’a pas eu son visa pour se produire en France.

 

En ce moment, à Paris, a lieu le festival Africolor. Parmi son riche programme, il y a une soirée qui s’annonçait particulièrement importante et intéressante. Celle-ci propose créations, débats et concerts consacrés, notamment, à l’année 1958 au Cameroun, date anniversaire de la mort de Ruben Um Nyobé, indépendantiste camerounais.

Malheureusement, le rappeur Krotal, qui devait être convié ces 1er et 2 décembre aux côtés de Blick Bassy et Binda Ngazolo, n’a pas obtenu son visa d’entrée sur le territoire, et n’a donc pas le droit de mettre les pieds sur le sol français. Aucun motif pour ce refus.Pour comprendre cette décision, il faut s’interroger sur cet artiste au nom de Krotal. Ce rappeur camerounais est une figure active et militante depuis 25 ans, connu notamment pour ses textes engagés contre Paul Biya, le président controversé et autoritaire, en place depuis 1982.

Nous pourrions préciser, au passage, que la France est le principal investisseur étranger au Cameroun dans des secteurs tels que le pétrole, le bois ou encore les transports. La France est aussi exportateur d’armes, celles permettant, entre autre, au président de museler toute répression. Cet été, Amnesty International a d’ailleurs affirmé avoir des preuves d'exécutions de civils par l’armée camerounaise. Il est difficile de voir dans ce refus de visa à l’artiste Krotal une simple formalité administrative. Pour en savoir plus, vous pouvez aller consulter le site d’Africolor.

...on consacre notre focus à la nouvelle limitation sonore des salles de concerts.

Notre focus du jour se penche sur le volume sonore de vos concerts. Depuis le 1er octobre dernier, vous vous en êtes peut être pas rendu compte mais quelques chose a changé dans les salles de concerts en France. Ce jour là est entré en vigueur un décret, qui, lors de son vote en 2017 avait fait, paradoxalement, grand bruit.

Son objectif est clair. Il s’agit de faire passer la limite autorisée dans les salles de musique amplifiée de 105 dB à « 102 décibels sur quinze minutes » pour les fréquences médium et hautes « 118 décibels sur quinze minutes » pour les fréquences basses. D’un charabia technique que l’on vous passe, il faut simplement comprendre que le volume sera à présent bien moins fort. En effet, abaisser de 3 décibels le volume autorisé revient à diviser par deux l’intensité sonore... La raison de cette diminution est qu'aujourd'hui, plus de 9% de la population est sujette à des problèmes d’auditions liés au bruit, celui notamment des concerts. Ce chiffre est d’ailleurs toujours en progression, en partie parmi les 17-25 ans.

Toutefois, le problème à présent, c’est que l’on entendra plus grand chose lors des concerts. Certains genres, comme la musique électronique ou le rock, prennent tout leur sens quand elles sont jouées fort. Le milieu de la musique est donc moyennement content de cette nouvelle, au point qu’une requête pour annulation a été déposée auprès du Conseil d’Etat, par la Chambre syndicale des lieux musicaux, festifs et nocturnes.

Ils ont d’ailleurs plusieurs arguments. Le principal étant que beaucoup de salles vont être obligées de faire des investissements, parfois impossibles à assumer, pour tenter de sauver leur acoustique. Peut être que proposer des bouchons d’oreille lors de ces événements seraient une mesure bien suffisante...

La tracklist

  • Sakidasumi - I Miss You So
  • Workin Out - JID
  • Earl Sweatshirt - The Mint
  • Vendredi sur Mer - Ecoute Cherie
  • Woof Woof - Arthur
  • Better Together - Boston Bun
  • Still Parade - Soon Enough
  • The Roots ft. Cody Chesnutt - The Seed 2.0
  • Ex Re - Romance
  • Hugo Massien - The Only

Visuel © Wikimedia commons - contributeur Minette Lontsie

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Wiliams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

Les Affaires Musicales du 21 novembre.

Les Affaires Musicales du 21 novembre.

BAM BAM au Mundial, à Montréal