Aller au contenu principal

Cargo de Nuit : épisode 5

Chaque jour, Thierry Paret vous raconte son expédition dans l’Atlantique, embarqué à bord d’un cargo.

La Liberty Bridge. C’est ainsi que l’on nomme la ligne empruntée par les cargos qui relie l’Europe à la côte est des États-Unis. Une véritable autoroute de la marine marchande, une ligne droite qui passe au sud des glaces de Terre-Neuve. Parmi les nombreux cargos qui empruntent cette ligne, il y a La Traviata, porte-conteneurs de la compagnie française CMA CGM sur lequel notre journaliste Thierry Paret a eu l’occasion de vivre durant une semaine entre Le Havre et New York. C’est Cargo de Nuit.

Cargo de nuit

C’est pas énorme, huit jours en mer. Il n’empêche que lorsque vous les faites, les huit jours, ça commence à être pas mal. Tout ça pour dire que lorsque vous venez de passer sept jours en mer sur un cargo et que vous arrivez le lendemain à New York, eh bien ça fait quelque chose, vous dormez moyen.

Image d’Épinal

Nous sommes arrivés à New York à 8h00 du matin environ, mais les manoeuvres d’approches ont commencé dès 3h00 ! Lorsque le Commandant nous a annoncé cet horaire, j’ai vraiment cru à une blague. Dans le doute, je suis quand même monté au poste de pilotage sur la passerelle pour être certain de ne rien rater de notre entrée dans New York. Avant de partir, je me faisais une idée caricaturale de notre arrivée, je me voyais me rapprocher lentement des gratte-ciels de Manhattan, puis les longer. Une image d’Épinal que l’on ne voit que sur les cartes postales. En réalité…c’est encore mieux !

À 3h00 du matin, j’ai d’abord été surpris par le silence. Au poste de pilotage, sur la passerelle, tout le monde était déjà à son poste, très concentré. Nous n’entendions que le ronronnement de la ventilation au-dessus de nos têtes et celui des talkies-walkies qui crachaient des consignes ou des ordres en anglais, plus ou moins compréhensibles. À l’extérieur, le ciel était découvert et la Lune quasi pleine, éclairée par le Soleil, se reflétait dans les eaux calmes. C’était magnifique. Mais surtout, ça faisait huit jours que nous n’avions pas vu la terre et nous commencions tout juste à longer la pointe de Long Island.

Cargo de Nuit : épisode 5

Et d’un seul coup…

On a longé Long Island en silence durant un très long moment, en scrutant l’horizon, pour apercevoir les premiers buildings de Manhattan. Et d’un seul coup, on les a vus là, devant nous, un peu flous, un peu loin, derrière Long Island. Le jour se levait, on était vraiment bien. À ce moment, un pilote de port nous a rejoint pour contrôler les manoeuvres d’approche et plusieurs petites embarcations ont pris place autour de nous pour nous escorter. Les choses se sont accélérées lorsque nous sommes passés près de Cosney Island, dont on pouvait distinguer la grande roue et une enseigne lumineuse. Nous longions désormais Brooklyn. Ensuite, nous avons fondu sur la Baie de New York en passant sous le pont de Verrazano, qui relie Brooklyn à Staten Island. Des automobilistes partaient sans doute au boulot. C’est à ce moment-là que nous l’avons vue…la Statue de la Liberté. Nous étions au plus près de Manhattan, la vue était magique.

Cargo de Nuit : épisode 5

Virage à 180°

Nous avons filé un moment en direction de Manhattan avant de bifurquer brusquement à gauche en direction du New Jersey, un virage à 180° qui m’a permis de comprendre pourquoi nous étions escortés d’autant de petites embarcations. Un cargo ne réalise pas un virage à 180° dans un petit espace sans aide, et les embarcations, qui ressemblent à des auto-tamponneuses, sont là pour pousser le bateau sur l’arrière de façon à le faire tourner plus vite. 

L’approche de la zone portuaire de Newark est le dernier moment émouvant de la traversée. La zone est immense, bondée de conteneurs, les portiques démesurés qui coulissent bruyamment le long des quais où stationnent d’autres cargos énormes dont on imagine la provenance ou la destination…et qui me font déjà rêver à un nouveau départ vers ailleurs. 

Mille mercis à l'agence Mer et Voyages qui m'a permis de réaliser ce voyage hors du temps, et qui accompagne chaque voyageur qui le souhaite à voyager différemment.

Visuels : (c) Thierry Paret

Cargo de nuit
Emissions

Cargo de nuit


Cargo de Nuit : épisode 4

Cargo de Nuit : épisode 4

Chaque jour, Thierry Paret vous raconte son expédition dans l’Atlantique, embarqué à bord d’un cargo.

Cargo de Nuit : épisode 3

Cargo de Nuit : épisode 3

Chaque jour, Thierry Paret vous raconte son expédition dans l’Atlantique, embarqué à bord d’un cargo.

Cargo de Nuit : épisode 2

Cargo de Nuit : épisode 2

Chaque jour, Thierry Paret vous raconte son expédition dans l’Atlantique, embarqué à bord d’un cargo.