Aller au contenu principal

À la dérive avec Clara Luciani

Dérive dans les rues de Paris avec la chanteuse Clara Luciani.

Salut à tous, ce matin on part dans une dérive balzacienne et pop avec la chanteuse et compositrice Clara Luciani. 

Elle ressemble à une héroïne de Godard avec ses grands yeux, ses cheveux glacés et ses mots d’amour effrités dans les poches. 

Clara panse ses blessures, Clara rêve à voix basse mais pas que, Clara c’est le courage et le mythe de quitter sa Provence avec une guitare sur le dos pour embrasser Paris...

Elle m’a dit : « Aller, vient on va chez Balzac !». Alors on a pris la ligne 4 pour rendre visite à Honoré et se hisser dans les beaux quartiers. 

À Passy, au XIXe siècle, on y faisait pousser des patates ; aujourd’hui on voit fleurir des petits chiens avec des nœuds dans les cheveux. 

Balzac, c’est la psycho-géographie romancée, la dérive de toute une vie. Dans son bureau, on s’est fait des copines, nos héroïnes s’appellent Séverine, Chantal, Claudine, Martine.

À la dérive avec Clara Luciani, de Saint-Germain-des-Prés aux hôtels particuliers de Passy, on marche sur des pavés romantiques et pimentés, on englouti des tacos au guacamole sur du Chopin en lisant La Comédie Humaine

L’album de Clara Luciani s’appelle Sainte Victoire. Elle sera en concert le 7 juillet à Paris à la Philharmonie dans le cadre du festival Days Off et en tournée dans toute la France.

Merci beaucoup à la Maison de Balzac, à l’accueil de Séverine, et à Resto « Mexi & Co »

 

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 9h

à la dérive du 22 juin 2018

À la dérive avec Anne Paceo

À la rencontre de la compositrice et batteuse, une espère rare dans la musique.