Aller au contenu principal

À la dérive avec Kap Bambino

On part à la dérive à Bordeaux avec Kap Bambino. Orion et Caroline forment ce duo de choc depuis 17 ans. Il sortent un nouvel album Dust, Fierce, Forever et pour fêter ça on a dérivé dans leur ville.

À la dérive avec Kap Bambino, c’est une immersion à Bordeaux avec la chanteuse Caroline en solo. Orion, derrière ses machines sonores, a préféré resté caché. Les interviews, très peu pour lui, alors c’est la fille qui s’y est collée comme souvent. Et elle bien joué. Romantique et électrique, Caroline est à l’image de ce duo noise/electro/punk/sexy/expé/post-chelou/rétro-bizarre/indé-strange/fragile/inqualifiable et inclassable, mais désormais culte ici, à Londres ou aux États-Unis. 

Caroline aime la poésie et le tumulte, la nature et la frénésie des concerts, la densité bruitiste et le repli secret. On s’est payé une bonne tranche de rigolade à la fête foraine, enivré par les manèges et la musique boum boum. Des sculptures à l’érosion fascinantes du jardin des Beaux-Arts, des petites ruelles pavées du vieux Bordeaux, à la foire aux plaisirs sur les quais, avec Kap Bambino, la belle endormie est survoltée !

Le nouvel album de Kap Bambino s’appelle Dust, Fierce, Forever (Because) et ils seront en concert à Paris au Trabendo le 25 avril.

Visuel © François Quillacq

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 18h

À la dérive avec le Magnetic Ensemble

À la dérive avec le Magnetic Ensemble

A la dérive avec Antonin Leymarie, le maestro du Magnetic Ensemble, on tape sur des bambous, des pots, on fait chanter les plantes et vibrer les cascades. 

À la dérive avec Catastrophe

À la dérive avec Catastrophe

Improvisateurs, situationnistes à leurs heures, un peu dadas par çi, poètes et magiciens par là : la musique de Catastrophe est chorale, groovy et colorée.