Aller au contenu principal

À la dérive avec Matias Aguayo

On part à la dérive à Berlin avec le musicien germano-chilien.

a-la-derive-matias-aguayo

On part à la dérive à Berlin avec le musicien germano-chilien Matias Aguayo. Le fondateur foufou du label et de la radio Cómeme fait danser des garçons et des filles qui trempent leurs maillots sur des rythmes cosmiques, électroniques et tropicaux. Ici, dans la large jungle berlinoise, on a vadrouillé en vélo, en taxi, en métro… Côté Ouest, on a pris la tangente et dérivé aux sources de l’Aguayo. « À la dérive » avec le musicien électro, c’est une immersion berlinoise aux accents latinos. On traverse des parcs et des friches en vélo, on convoque les esprits de la danse dans un studio très secret et on s’active à coller des affiches contre l’extrême droite allemande sur tous les murs de Berlin. Une ville d’aujourd’hui qui regarde son passé et s’invente un avenir, c’est Berlin au naturel, pimenté sauce chilienne. Depuis notre dérive berlinoise, Angela Merkel a été élue sans surprise mais le parti d'extrême droite, l’AFD, a atteint son record historique : 12,6 %.

 

Le nouvel album de Matias Aguayo and The Desdemonas s’appelle « Sofarnopolis » et ils seront en live le 20 octobre à Paris à La Maroquinerie.

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 18h

À la Dérive avec ALA.NI

À la Dérive avec ALA.NI

Dans une petite église du XIIe arrondissement à Paris pour y faire des vocalises et y mettre un cierge pour Radio Nova. Ce fut ALA.NI et Aurélie Sfez.

Lætitia Dosch © Dorothée Thébert Filliger

À la Dérive avec Lætitia Dosch

Sur scène, Laetitia et son cheval sont tout nus...