Aller au contenu principal

Galt MacDermot, l'homme aux milliers de samples

Chaque jeudi dans BAM BAM, le sample de la semaine.

Chaque jeudi on parle d’un sample, mais là, pour une raison un peu particulière on va parler d’un homme aux milliers de samples. 

Cet homme s’appelle Galt MacDermot, c’était un compositeur et musicien canadien, décédé en décembre dernier. C’est une vraie perte pour la musique, même si son nom est assez peu connu. Sans mentir ni exagérer, Galt MacDermot c’était le roi des samples. Pas en tant que sampleur, mais en tant que samplé. Galt MacDermot c’est un homme qui a eu plusieurs visages et plusieurs vies musicales. Il a composé un très grand nombre de bandes originales, dont certaines très connues comme celle de Hair, la comédie musicale. C’est en même temps un musicien de l’ombre, très productif, il a sorti beaucoup d’albums souvent restés confidentiels. Pourtant Galt MacDermot, c’est un type très brillant qui aurait dû avoir plus de succès.  Il avait un sens de la mélodie, il aimait le jazz mais se plaisait aussi à composer des boucles efficaces. Il aimait le groove, la funk, et c’est notamment pour ça qu’il a connu une seconde jeunesse dans les années 90. Cette nouvelle vie, elle a commencé quand le hip hop américain a découvert ses disques et, que des producteurs assez vifs, se sont mis à les sampler. 

Ce titre là, c’est « Space » que Galt a composé en 1969. S’il vous dit quelque chose c’est parce que Busta Rhymes - et son producteur Rashad Smith - s’en sont servi en 1996 pour le morceau « Woo Hah ». 

Busta Rhymes n’est pas le premier à avoir compris que la discographie de Galt MacDermot était une mine d’or. Avant lui, Pete Rock qui bossait avec le Wu-Tang s’était aussi servi dans les vieux albums du compositeur canadien. Après eux, ça a été la débauche de samples. Notamment à partir du moment où Buckwild, producteur new-yorkais, a utilisé l’instrumental « Ripped Open » pour composer la base du morceau « C’mon Wit Da Git Down ». 

Vous commencez à vous en rendre compte, Galt MacDermot, par ses oeuvres samplées, a infusé tout le rap américain à partir des années 90. 

Masta Ace, Naughty By Nature, Snoop, Gang Starr, Handsome Boy Modeling School, J Dilla, Madlib, MF Doom, Nas, Public Enemy, Action Bronson…. Tous se sont servis d’une composition de Galt MacDermot. On imagine l’enterrement que ça a du être. 

En tout sur WhoSampled, on trouve quelques 158 samples déclarés. Il doit bien y en avoir dix fois plus qui ne sont pas clearés. Ce qu’on aime le plus chez Galt MacDermot, c’est que ce n’est pas uniquement de la matière pour des producteurs bricoleurs, c’est aussi tout bêtement des morceaux qui font planer, qui sont bien fait, extrêmement efficaces. C’est ça la force du sample, c’est de nous avoir permis de découvrir un incroyable compositeur. 

Voici un petit mix qu’ont fait les producteurs Souleance afin de rendre hommage à la discographie de Galt MacDermot. C’est 30 mn qui se télécharge gratuitement sur internet et qui font un beau panorama du génie de l’individu. 

Il y aussi un documentaire, Lookin4Galt, qui raconte les dessous de sa vie. Brice Miclet, journaliste musical, lui a aussi consacré un beau papier sur Konbini. 

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Wiliams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel : (c) Getty Images / Contributeur Mychal Watts 

Le Sample de la semaine
Emissions

Le Sample de la semaine


Chaque jeudi dans BAM BAM, le sample de la semaine.

Le Misirlou, à travers le temps et l'espace

Chaque jeudi dans BAM BAM, le sample de la semaine.