Aller au contenu principal

Constance Debré : « Je ne suis pas très intéressée par le passé »

Constance Debré dans Marie Transport, épisode 1 sur 5.

Constance Debré était écrivaine, avocate, mariée, mère, enfant de la balle qui a grandi entre le 5ème et le 6ème arrondissement de Paris et qui ne l'avait pas beaucoup quitté.

Et puis un jour, elle est partie et elle a tout laissé derrière elle : sa vie d'avocate pénaliste, sa relation conjugale, son appartement, ses livres, et malgré elle, son fils. Cette transition, ce moment où elle a quitté sa vie pour une autre, elle l'a raconté dans un premier roman brut Playboy (c'était en fait son 3e roman, mais elle estime elle même que Playboy est sa naissance d'écrivaine). 

Dans son nouveau roman, à la langue toujours aussi sèche, elle raconte la vie d'une heroïne qui lui ressemble, à qui on a retiré le droit de voir son fils par vengeance, et qui - entre deux rendez-vous encadrés par des psys pour voir son enfant - cherche à comprendre ce qu'est l'amour maternel, l'amour tout court, et ce qu'elle est, elle, au milieu de tout ça. Un livre d'une grande force qui interroge son lecteur sur son propre rapport à l'amour, et quoiqu'en dise son auteur, à la liberté. Pour Marie Transport, Marie rejoint Constance Debré à la terrasse déserte d'un café dans le 14ème arrondissement de Paris. 

Son nouveau livre, Love me Tender, vient de sortir chez Flammarion et se concentre sur sa vie après la perte de la garde de son fils.
Pour Marie Transport, Marie contourne la grève et l’attend à la terrasse d’un café ...

Love me tender Constance Debré

Dans cet épisode 

Constance Debré parle de sa relation avec la constance d’avant et de son rapport au passé. 


Visuel © Marie Rouge/Flammarion

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Hakim Jemili dans Marie Transport, épisode 5 sur 5.

Hakim Jemili « Viens Hakim, je te fais visiter le métro »

Hakim Jemili dans Marie Transport, épisode 1 sur 5.

Thomas de Pourquery dans Marie Transport, épisode 4 sur 5.

Thomas de Pourquery « C’est le côté aqueux qui mouille jusqu’à l’âme »

Thomas de Pourquery dans Marie Transport, épisode 4 sur 5.

Thomas de Pourquery dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Thomas de Pourquery « Moi qui ne fais jamais de rêves musicaux, j’ai rêvé de l’ADN de Supersonic »

Thomas de Pourquery dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.