Aller au contenu principal

Tim Whelan, pionnier du Transglobal Underground et le jeune créateur égyptien Abdullah Miniawy

Néo Géo, le rendez-vous dominical de la sono mondiale, chaque dimanche de 10h à 13h sur Nova !

Néo Géo vous invite à vivre de nouvelles immersions dominicales dans l'actualité culturelle et sociale de la planète, un tour de la sono mondiale en 180 minutes, de 10h à 13h chaque dimanche matin, présenté par Bintou Simporé  avec Liz Gomis et le worldcrew de Nova.

Au programme : portrait du jour, nouveautés musicales, revue culturelle d'ici et d'ailleurs, revue de presse internationale, bons plans, sessions live et worldmix sans oublier les invités, musiciens, écrivains et autres acteurs et créatrices culturels de notre "Tout-Monde".

 

 

Le Portrait

jasmin sehra neo geo nova

L’artiste londonienne Jasmin Sehra

La jeune femme, autrefois introvertie, s’épanouit aujourd’hui en rendant hommage à ses héros hip-hop avec une série de posters qui reprennent les codes esthétiques de Bollywood. De Kendrick Lamar à M.I.A, Jasmin Sehra interroge tout à la fois ses racines indiennes et sa place en tant que femme et en tant qu’artiste au sein de la société britannique. 


Son univers grime, hip-hop et hindi est vite remarqué par la chaîne MTV, elle crée alors « London Masala », un nouveau projet qui entend mettre en lumière les Hip Hop girls d’Asie du Sud. Un projet collaboratif qui se veut un espace de discussion et d’échange pour des femmes trop peu représentées sur la scène artistique anglaise, selon elle. London Masala ou l’empowerment par la création artistique.
Jasmine Serha a enfin trouver sa place et cette fois c’est elle qui ouvre la voie.

 

 

 

Musikactu

nzongo soul neo geo nova

Le Musikactu dans Néo Géo, c'est l'actualité des musiques des musiciens avec hélas, quelquefois, des nouvelles brutales quand on apprend qu'une des figures bien connues de la scène musicale africaine de France et du Congo natal s'est éteinte ce 10 janvier 2018 à Paris. 

Nom d'artiste N'zongo Soul , aka Faustin Nzongo dit Nzongo Wa Semo, celui qui est béni par ses ancêtres en langue kongo.  N'zongo Soul, nommé ainsi pour son amour de la soul musique, est né en 1955 dans un Congo qui n'est pas encore indépendant et dans une ville, Brazzaville, qui fut capitale de la France libre dix années auparavant. 

Celui qui a été professeur d'anglais au Congo fut un chanteur précoce : N'Zongo Soul s'est toujours distingué, outre son sens du groove et sa voix, par son originalité et son attitude soul rock ; pionnier d'un son qui se démarquait de la rumba des années 60, N'Zongo Soul a lancé un genre qu'il appelait le "walla" hérité d'un rythme et d'une danse traditionnelle du Congo, mixé à des influence rock funk et soul.

N'Zongo Soul, avec ses coiffures afro et ses tenues à la James, a suscité l'enthousiasme de très nombreux fans dans les années 70 au Congo. Partout il passait à l'époque, c'était l'émeute tant il était populaire. 

Les années 80 le verront débarquer en France, il reçoit le Prix Découvertes RFI en 1984 et c'est là qu'il va rencontrer Bernard Lavilliers. Leur  collaboration mènera à "Noir et Blanc", un très gros tube qui lui a permis d'être découvert par le grand public français. S'ensuivront plusieurs albums, dont un produit par Lavilliers, avec lequel il avait gardé de bonnes relations, venant participer aux différents spectacles de ce dernier à L'Olympia.

Pour les artistes de la diaspora ou ceux du pays, N'Zongo Soul gardera l'image d'un novateur,  d'une grande gueule, d'un homme au franc-parler, d'un artiste incroyablement sympathique. Certains se souviendront de ses conférences musicales et de son concept de "musicophonie" qui fut aussi le titres d'un de ses albums. Salut N'Zongo Soul.

 

 

 

3 Temps, 3 Mouvements, la revue culturelle d'ici et d'ailleurs 

 

generation tahrir pauline beugnies neo geo nova

Cette semaine, on traverse la Méditerranée pour prendre le pouls de la création en Egypte. Comment continuer à faire des films, à écrire, à danser,  à créer quand on a renversé l’ancien régime, qu’on a goûté à la liberté et que l’armée qui a repris le pouvoir, veut vous réduire au silence ? C’est la question que s’est posée la réalisatrice Hind Meddeb, dans ce 3 temps / 3 mouvements de Néo Géo, à 2 mois et demi de l’élection présidentielle en Egypte, les 26, 27 et 28 mars 2018.

Au programme de ce voyage en Égypte dissidente entre musique et cinéma, des entretiens avec les cinéastes égyptiens Mohammed Diab ("The Clash") et Tamer El Saïd ("The Last Days of The City"). Et un extrait de "Rester Vivants", le documentaire de Pauline Beugnies, qui sera diffusé le 22 janvier sur la RTBF. 

Et ce dimanche, le 4e Temps est le Worldmix de l'artiste égyptien Abdullah Miniawy

 

 

 

Le Classico de Néo Géo

 

Après la (cyber) Revue de Presse Internationale de 11h de Pierre Gastineau sur le thème du hacking biométrique, Le Classico, nouvelle séquence pour réécouter ou découvrir une chanson emblématique de l'histoire des musiques actuelles, plonge cette semaine dans les années 60. 

Samedi 13 janvier, France 2 a lancé la course à l’Eurovision en présentant 18 chanteurs et chanteuses, prêts à représenter la France.

À cette occasion, Véronique Mortaigne nous propose aujourd’hui un retour à l'édition de 1964, en pleine période yéyé, avec « Non no l’eta » de Gigliola Cinquetti.

 

L'invité

transglobal underground neo geo nova

Bintou et Liz reçoivent Tim Whelan, un des fondateurs du Transglobal Underground, groupe pionnier du « Global Beat » dans les années 90 à Londres.

Il présente « Destination Overground – The Story of Transglobal Underground », une compilation qui célèbre les 25 ans du collectif en douze titres des plus orientaux, un florilège de tubes et d’inédits. En témoin privilégié, Tim Whelan revient également sur le rôle essentiel du label Nation Records dans l’explosion de l’« eastern beat » et sur la diversité de la scène londonienne. 

 

 

 

Le Journal des Cultures du Monde

louise and the po boys neo geo nova

* Des rives de la Méditerranée à celles du Mississipi, il n’y a qu’un tout petit pas à faire aujourd’hui à Marseille … avec le swing new orleans de Louise & The Po’Boys à découvrir ce dimanche à 17h30, dans l’écrin jazz du Cri du Port à Marseille.
 
Dans la lignée des orchestres traditionnels qui ont fait la réputation sulfureuse du French Quarter de la Nouvelle-Orléans, ces marseillais curieux nourris de voyages, de blues et de culture afro-caribéenne revisitent les standards de la musique cajun, du jazz et du swing.
 
Pour ceux qui trouvent le climat des bayous trop humide à leur goût, direction Kingston avec le légendaire deejay jamaïcain Huford Brown, alias U Brown au Molotov à Marseille ce soir à 21h.

Né en 1956 à Kingston en Jamaïque, il a fait ses débuts dans la musique comme deejay dans des soundsystems, dans le Silver Bullet d’abord,  avant de travailler auprès du célèbre producteur King Tubby, puis Bunny Lee qui produira son premier album en 1975 « Satta Dread ».

De là s’ensuit pour lui une très belle carrière internationale avec notamment un gros succès au Royaume-Uni, haut-lieu de la diaspora jamaïcaine. Le revoici, en phase avec les nouvelles générations reggae, Roots Attack et le  MC Ifi avec qui il partage aujourd'hui le studio et la scène. 

 

kalakuta republik neo geo nova

* À découvrir également, le spectacle “Kalakuta Republik”, un hommage vibrant que rend le chorégraphe et danseur burkinabé Serge Aimé Coulibaly à l’immense Fela Kuti, père éternel de l’afrobeat.

Une transe dansée qui nous entraîne au cœur des nuits folles du Shrine à Lagos, club-temple mythique autant que lieu de vie, d’excès et de liberté. Un spectacle dans lequel le chorégraphe interroge plus largement le rôle des leaders et ce que signifie être un artiste engagé aujourd’hui.

"Kalakuta Republik" de Serge Aimé Coulibaly, à voir du 16 au 19 janvier au Tarmac à Paris puis le samedi 20 à la Ferme du Buisson à Marne-la-Vallée dans le cadre du festival "Je Danse donc Je Vis".

 

los modernos neo geo nova

* L’exposition « Los Modernos » au Musée des Beaux-Arts de Lyon à découvrir jusqu’au 5 mars 2018.Elle propose un dialogue entre deux collections : celle du Musée des Beaux-Arts de Lyon et celle du Museo Nacional de Arte de Mexico.
 
Au fil des 300 peintures, sculptures et photographies présentées, l’exposition dévoile ainsi les liens qu’entretenaient ces deux scènes de l’Art Moderne qui n’ont cessé de se nourrir, de s’influencer et de se répondre entre 1900 et 1960. De Pablo Picasso à David Siqueiros, de Francis Bacon à José Orozco ; l’exposition lyonnaise s’intéresse plus particulièrement au cubisme, au surréalisme et à la photographie. 
 

 

Le Live

eric bibb jj milteau neo geo nova

Ce dimanche, une rediffusion : le live à Nova du musicien, guitariste et chanteur américain Eric Bibb, fils du chanteur folk Léon Bibb. Fort de ses différents voyages et rencontres, il a enregistré pas moins d’une trentaine de disques et exploré toutes les variations du blues. En compagnie de l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau (animateur de l’émission « Bon temps rouler » sur TSF Jazz), il présentait le 9 avril 2017 dans le Salon de Musique de Néo Géo son dernier album Migration Blues (Dixiefrog) consacré, comme son nom l’indique, aux migrants d’hier et d’aujourd’hui. 

Il présentera en live ce Migration Blues en quartet et pour la première fois en France le 17 février prochain à la Maison des Arts et de la Culture à Créteil dans le cadre du festival Sons d’Hiver.

 

 

Le Worldmix

abdullah miniawy neo geo nova

Ce dimanche, le Worldmix du chanteur, rappeur, sound-designer, compositeur et trompettiste égyptien Abdullah Miniawy. Un musicien atypique en constante expérimentation dont la route a notamment croisé celle d’Erik Truffaz et de Marc Nammour (aka La Canaille).

Abdullah Miniawy vient de sortir “Lhsan means beauty”, un set électronique et expérimental qu’il a produit pendant son dernier séjour en Europe.

 

L'interview d'Abdullah Miniawy est à retrouver dans le podcast complet de l'émission, juste ci-dessous !

 

La Playlist de l'émission

 

Seun Kuti feat Carlos Santana – « Black Times »
Skepta – « That’s not me » 
N'Zongo Soul - « Bungaya »  
Bernard Lavilliers et N’Zongo Soul – « Noir et Blanc » (deux versions)
N'Zongo Soul - « E Walla » 
Hamza Namira - « Lève la tête, tu es Egyptien » 
Aly Talibab (arrangements et samples de Abdullah Miniawy) - « La vie est sombre »
Nour el Houda - « O voisin de la vallée »
MC Sadate, Alaa Fifty et DJ Felo - « Ana »
Arat Kilo feat Mamani Keita et Mike Ladd – « Toulo »
Mames Babeganush – « Mountain Dance »
Gigliola Cinquetti – « Non no l’eta »
Transglobal Underground – « I Voyager »
Asian Dub Foundation – « Rebel Warrior »
Transglobal Underground – « Dance Hall Operator »
Transglobal Underground – « Ragaali »
Abdullah Miniawy – « Jarda El Wadi »
Eric Bibb et Jean-Jacques Milteau - « Prayin' for Shore »
Eric Bibb et Jean-Jacques Milteau - « With A Dolla’ In My Pocket » et « Refugee Moan » (Live @ Néo Géo Nova du 9 avril 2017)
Lokassa Ya M’Bongo – « Bonne année »

 

Playlist du Worldmix d’Abdullah Miniawy

Yossef Omat - « Nawa »
Ganeen - « Gas »
Ismail Selit - « Baleno »
Ayman Mousa (edit by Abdullah Miniawy) - « Sound from Jail »
Ahmed Saleh (membre du Telepoetic) - no title, non-released track
Saint Abdullah - « Sound of Evil vol.1 »

 

Néo Géo, chaque dimanche, de 10h à 13h, réalisé aujourd'hui par Marc H'Limi, produit par Bintou Simporé et Benoît Thuault, co-présenté avec Liz Gomis.  Remerciements à Hind Meddeb, Jeanne Lacaille (rédaction), Thomas Baumgartner, Théo Wizman et l'équipe de Nova.fr

Néo Géo
Emissions

Néo Géo

par Bintou SIMPORE
Dimanche 10H00 13H00

Fototala King Massassy, Bill Akwa Betote et Fela Kuti... le Néo Géo du 7 octobre

Fototala King Massassy, Bill Akwa Betote et Fela Kuti... le Néo Géo du 7 octobre

Chaque dimanche, de 10h à 12h avec Bintou Simporé