Aller au contenu principal

Bayon : « La mélancolie règne »

Confesseur ténèbres de Gainsbourg ou Bashung, l’écrivain luxuriant libéré de Libération se livre sur « Ictus », récit à cœur ouvert d’une tétanisante amnésie passagère.

book box ictus

À l'origine du nouveau livre de mon invité, ce mot rare, qui lui offre son titre : Ictus, terme neurologique, « coup » en latin, coup de sang, attaque, état de confusion profond, « obscurcissement violent et brutal de la conscience » – on parle d’ictus amnésique, comme d’une lésion au cerveau. Précisons d’emblée l’identité du convalescent, qui se décrit en tant qu’« inconnu pseudo-écrivain (sous pseudo) » : Bruno Taravant dit Bayon, maître et ami, qui marabouta trente-sept ans durant les pages culture de Libération, confident-moine-soldat de Gainsbourg ou Bashung, critique rock, docteur es chanson ou navets cinématographiques dont la minutie confine à l’entomologie – auteur en parallèle d’une œuvre autobiographique intense à la langue luxuriante (Haut fonctionnaire, Mezzanine, Tourmalet...).

book box bayon

À 67 ans, ce moraliste d’un autre temps se fend donc d’un Ictus (éditions Fayard), récit de ce choc psychique survenu à la vue de tous ses livres tenus dans les bras d’un enfant… prétexte à des réflexions abyssales sur l’acte d’écrire, disséquées ce soir.

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Visuels © Radio Nova / François Olislaeger pour Le Monde.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Dans les archives de la Book Box (54)

Dans les archives de la Book Box (54)

Dans le coffre aux inédits de Prince, Laetitia Dosch « fait péter » les limites de l’humour, Maurice Pons triste à pleurer, Anaïs Nin par Jean Rouzaud, sous le drapeau anarchiste… Souvenirs.

Alain Damasio : « Macron n’a aucune empathie pour le peuple » (2/2)

Alain Damasio : « Macron n’a aucune empathie pour le peuple » (2/2)

Suspendu aux ailes de ses « Furtifs », l’auteur de La Horde du Contrevent s’interroge sur la morgue « impériale » et « robotisée » du pouvoir présidentiel, l’avenir des Gilets Jaunes ou de la S.-F. et… répond aux questions de nos auditeurs.

Alain Damasio : « Quels degrés de liberté avons-nous perdus ? » (1/2)

Alain Damasio : « Quels degrés de liberté avons-nous perdus ? » (1/2)

Alerte aux « Furtifs » ! Dans l’angle mort de l’ultra-libéralisme, l’auteur de La Horde du Contrevent imagine des créatures indétectables capables de nous inciter à « déchirer la soie de nos cocons numériques ».