Aller au contenu principal

C’est déjà janvier (1/2)

Humons l’air de la rentrée littéraire d’hiver… en ne lisant d’abord, en cette fin d’année, que des débuts de bouquins palpitants signés Tristan Garcia, Joseph Pontus ou Capucine et Simon Johannin.

book box

Vive le vent, vive le vent, vive le vent de la rentrée littéraire d’hiver. Humons l’air brassé par cette moisson d’essais et de fictions, piochons parmi les centaines de bouquins à paraître de janvier à février 2019, en se fixant cette règle pratique, adorable et arbitraire : à la fin de l’année, tu ne liras que des débuts. Les trois premières pages, max. Au moindre bâillement, dès que l’ennui se pointe :  refermer le livre et en attraper un autre, pour ne retenir que des amorces foudroyantes ou singulières, des entrées en matière qui te donnent envie de poursuivre, d’en savoir plus. Seront donc lus ce soir, dans l’ordre, les débuts de :

ouest book box

 

-Capsules de temps de Xavier Boissel (éditions Inculte), bref essai sur ces objets scellés et enfouis dans la terre à destination des générations futures.

- La Fiction Ouest, premier roman de Thierry Decottignies (éditions Le Tripode), « roman-poème sur l’univers concentrationnaire » qui s’ouvre sur des hommes, jeunes, occupés à se cravacher entre eux, armés d’une longue baguette de cuir.

- À la ligne, premier roman de Joseph Ponthus (éditions de La Table Ronde), « feuillets d’usine » d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons.

- Nino dans la nuit de Capucine et Simon Johannin (éditions Allia), qui signent à quatre mains ce roman de l’engagement (foiré) dans la légion d’un gonze de 19 ans.

- Images et idées, Kaléidoscope I, recueil de seize textes de Tristan Garcia (éditions Léo Scheer), dans lesquels le philosophe et auteur de 7 ou de La Meilleure part des hommes revient notamment sur sa conception de la « grande forme romanesque ».

Et tous ces débuts seront entrecoupés d’une sélection d’artistes musicaux qui, du kuduro de l’Angolaise Pongo à la pop hybride des Franco-Britanniques de Zér0, risquent fort de marquer 2019 de A jusqu’à Z.

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

Collection lumineuse d’histoires de cul 100 % vraies, « L’Herbier sauvage » de Fabien Vehlmann s’offre un second tome illustré par David Prudhomme. Et toi, tu kiffes quoi ?

Pas bien Splendid

Pas bien Splendid

Dans son bref « essai sur la France des Bronzés », le critique Warren Lambert décortique ce rire fondamentalement bourgeois « qui endort, qui berce et qui matraque ».

Bayon : « La mélancolie règne »

Bayon : « La mélancolie règne »

Confesseur ténèbres de Gainsbourg ou Bashung, l’écrivain luxuriant libéré de Libération se livre sur « Ictus », récit à cœur ouvert d’une tétanisante amnésie passagère.