Aller au contenu principal

Hier encore j'avais 20 ans (1/2)

Sylvain Prudhomme, Fanny Taillandier ou Bruce Bégout dévoilent le livre essentiel de leurs 20 ans, à l’occasion du vingtième anniversaire des Correspondances de Manosque.

« Quel était le livre culte de vos 20 ans ? Celui qui vous a bouleversé, tourneboulé, choqué, stimulé, cette année-là ? Pourquoi ? Qu'a-t-il provoqué chez vous ? Quelles découvertes, quels enseignements ? Ce livre a-t-il encore, de près ou de loin, des effets sur vos livres à vous ? » C’est la question inlassablement posée, de jour comme de nuit, à une douzaine d’écrivains croisés le week-end dernier, en Haute Provence, à l’occasion du vingtième anniversaire des Correspondances de Manosque. Prétexte pour mettre en correspondance l’artiste en formation qu’il/elle était à ce moment-là, contemplatif ou hyperactif, et celui qu’il/elle est devenu(e).

eden book box

Plaisir d’entendre Fanny Taillandier repenser à Pascal, Sylvain Prudhomme se souvenir d’avoir écrit « cent pages sur un bigorneau » en réponse directe à Francis Ponge, Bruce Bégout rêver de « ne rien faire » comme le maxi-paresseux russe Oblomov, Emmanuelle Lambert réfléchir sur la dimension sociale de la nuque de Martin Eden, Maria Pourchet comparer la prose de Pierre Michon à un « cheval frémissant » ou le Belge Antoine Wauters tirer des leçons de la hargne de Thomas Bernhard.

Avec, par ordre d’apparition :

- À 20 ans, Sylvain Prudhomme lisait Le Parti pris des choses de Francis Ponge.

- À 20 ans, Fanny Taillandier lisait Les Pensées de Blaise Pascal.

- À 20 ans, Emmanuelle Lambert lisait Martin Eden de Jack London.

goncharov book box

- À 20 ans, Antoine Wauters lisait La Cave de Thomas Bernhard.

- À 20 ans, Bruce Bégout lisait Oblomov d’Ivan Gontcharov.

- À 20 ans, Maria Pourchet lisait Vies minuscules de Pierre Michon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot. Merci à toute l’équipe des Correspondances de Manosque.

Visuel (c) extrait du film Les Apprentis.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

« Mets tes deux mains à l’intérieur, ouvre-moi comme un livre »

Collection lumineuse d’histoires de cul 100 % vraies, « L’Herbier sauvage » de Fabien Vehlmann s’offre un second tome illustré par David Prudhomme. Et toi, tu kiffes quoi ?

Pas bien Splendid

Pas bien Splendid

Dans son bref « essai sur la France des Bronzés », le critique Warren Lambert décortique ce rire fondamentalement bourgeois « qui endort, qui berce et qui matraque ».

Bayon : « La mélancolie règne »

Bayon : « La mélancolie règne »

Confesseur ténèbres de Gainsbourg ou Bashung, l’écrivain luxuriant libéré de Libération se livre sur « Ictus », récit à cœur ouvert d’une tétanisante amnésie passagère.