Aller au contenu principal

La Book Box à Kinshasa ! (3/5)

Le juke-box littéraire de Radio Nova catapulte ses studios en République Démocratique du Congo, à l’occasion de la 6e Fête du Livre de Kinshasa. Y a de la rumba dans l’air !

Blaise

Chasser les histoires à Kinshasa. Prendre le maquis à Kin, à l’arrache ! Dans le « chaos monstrueux de cette ville déglinguée, dans la frénésie haletante de sa circulation anarchique, dans le dédale de ses rues défoncées et dans la pénombre de ses quartiers interlopes », telle que la peignait Guillaume Jan dans son fougueux récit, Traîne-Savane. Go Congo ! Du lundi 26 novembre au lundi 3 décembre, de 21h à 22h, le juke-box littéraire de Radio Nova catapulte ses studios en République Démocratique du Congo, pour une série d’émissions forcément bien cadencées, à l’occasion de la 6e édition de la Fête du Livre de Kinshasa qui, cette année, rassemble pendant dix jours plus d’une trentaine d’écrivains et dessinateurs internationaux venus « croiser les regards » sur le Congo, au sein de cette capitale tentaculaire aux douze millions d’habitants, à l’énergie contagieuse, appelée à devenir la première ville d’Afrique d'ici 2020. Y a de la rumba dans l'air !

Pour cette troisième émission en goguette à plus de 6000 kilomètres de Paris, nous aurons le plaisir de recevoir, près de nos tables à peau de zèbres posées dans la médiathèque de l'Institut français, calfeutrés dans la Halle de la Gombe :

blaise ndala book box

Tout d'abord Blaise Ndala, 46 ans, écrivain et juriste congolais installé depuis 2007 à Ottawa (Canada), auteur en 2014 d’un premier roman coup-de-poing, J'irai danser sur la tombe de Senghor (éditions L'Interligne), sur le « combat du siècle » qui opposa à Kinshasa, quarante ans plus tôt, Mohammed Ali et George Foreman pour le titre de champion du monde. En 2017, il signait un second roman tout aussi percutant : Sans capote ni Kalachnikov (éditions Mémoire d'encrier), porté par la figure revisitée de l'enfant-soldat, disposé à régler leur compte aux cyniques qui cherchent à rendre sexy la misère ou qui transforment l'action humanitaire en business bien juteux ; un conte satirique dévastateur, qui permet également à ce fils d'enseignants de coller au tapis les clichés sur le Congo qui pullulent dans la célèbre nouvelle de Joseph Conrad, Au coeur des ténèbres.

tierno book box

Ce sera ensuite au tour de l'un de ses maîtres, l’écrivain guinéen Tierno Monénembo, 71 ans, de rejoindre notre studio délocalisé sous les tropiques. Grand Prix de la francophonie 2017 remis par l’Académie Française pour l’ensemble de son oeuvre – des Crapauds-brousse en 1979 à Bled en 2016 –, cet auteur majeur du continent africain nous parlera de son roman en chantier sur la Guinée d’après l’indépendance à travers les yeux d’une femme « transpercée par la tragédie nationale », du bidonville comme laboratoire du futur et de l'heure à laquelle chantent les coqs congolais…

L'épisode 1 par ici, l'épisode 2 par .

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Remerciements infinis à Samuel Pasquier et Etienne Russias, ainsi qu’à toute l’équipe de l'Institut français de Kinshasa.

Visuel © Getty Images / Michael Gottschalk / Contributeur

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Eddie Izzard : « Je suis le seul touriste à Paris en ce moment, right? »

Eddie Izzard : « Je suis le seul touriste à Paris en ce moment, right? »

Chevalier de l’humour « intelligent et stupide à la fois », le comique britannique polyglotte et transgenre tire la langue à tous les grincheux dans un nouveau spectacle en français.

Dans les archives de la Book Box (40)

Dans les archives de la Book Box (40)

Eloge du parpaing par Fanny Taillandier, enfance du hip hop avec Kool Herc, cinéma du futur selon Benoît Forgeard, révélation : Cervantes n’a pas écrit Don Quichotte… Souvenirs.