Aller au contenu principal

Petit précis de kara-théâtre

Du pain – et du rire, car ça vaut un steak, miam le sandwich – sur les planches, via les monologues offensifs et angoissés signés Blanche Gardin, Copi, Topor ou Raymond Cousse.

Blanche gardin

« On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle ? Vous pouvez rester. Ce n’est pas de moi, bien sûr, vous avez reconnu : c’est de Desproges. Mais ça me tenait à coeur de la citer ce soir lors de la cérémonie des Molières, parce que c’est devenu un lieu commun de se lamenter : Desproges ne pourrait plus dire ce qu’il disait, etc. Euh, la preuve que si : je viens de le faire. Et puis… »

stratégie pour deux jambons

 

 

 

Et puis Blanche Gardin a reçu lundi soir – de ses propres mains – le Molière de l’humour pour son spectacle Je parle toute seule, feu d’artifice de désespoir éclairé, presque immobile, nourri des brutales punchlines existentielles qui font le succès mérité de celle qui demeure la meilleure héritière de Louis C. K.

Et tandis que qu’elle étrenne ce soir à Paris sur la péniche La Nouvelle Seine son troisième seule-en-scène, Bonne nuit Blanche, je vous lirai deux extraits de son livre Il faut que je vous parle (éditions First, 2016), transcription de son premier spectacle acide interdit aux moins de 16 ans.

copi

Par ailleurs, puisque sur la scène des Molières, Blanche Gardin ajouta : « Je voudrais remercier mes parents qui m’ont transmis cette belle angoisse de mort », seront également lus trois textes théâtraux marqués par ce noble sentiment noir : Stratégie pour deux jambons de Raymond Cousse, monologue d’un cochon qui à l’abattoir (1978, réédité chez Zones Sensibles) ; L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer de l’Argentin Copi, imbroglio familial, romantique et transgenre (1971, réédité chez Christian Bourgois) ; Le Bébé de M. Laurent de Roland Topor, opérette drôle et cruelle sur des assassinats ritualisés de nouveaux-nés (1972, présent dans le premier volume de son Théâtre Panique réédité par Wombat). Peut-on sonner les trois coups ?

topor

* Bonne nuit Blanche jusqu’au 30 juin à La Nouvelle Seine, face au 5 quai de Montebello 75005 Paris (complet). Puis à l’Européen, Paris, à partir du 13 septembre.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Guillaume Girault.

Visuel (c) Bertrand Rindoff Petroff

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Nova Book Box du 14 juin 2018

Dans les archives de la Book Box (26)

Michaux dit NON, Limonov aime les squelettes et Paul Auster les histoires vraies, Philip K. Dick avait prédit la Book Box en 1963… Souvenirs.

Nova Book Box du 13 juin 2018

De sales histoires ?

Via la causerie de David Wahl sur la géographie des déchets, un essai pour une France plus sauvage, ou la visite de l’île de Robinson Crusoé.

Nova Book Box du 12 juin 2018

Brigitte Fontaine : « Mes sens se sont déréglés tout seuls ! »

Illumination « Over The Rimbaud » avec l’exquise Première Dame de l’Île Saint-Louis, dans le sillon de Chute et ravissement, son « épître sauvage » dédiée à l’auteur d’Une Saison en Enfer.