Aller au contenu principal

Nova Classic : « Under me Sleng Teng » de Wayne Smith

Wayne Smith : le premier reggae digital de Nova.

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Under me Sleng Teng » de Wayne Smith.

C'est un titre historique de l’histoire de la musique jamaïcaine, l’un des riddims les plus connus de l'île. En 1984, le producteur King Jammy, le claviériste Noel Davey et le deejay (comprenez chanteur) Wayne Smith, découvrent une séquence musicale dans le nouveau clavier de Noël : c’est un casio MT 40. Ensemble, ils décident d’utiliser telle quelle la séquence démo intitulée « rock ». Depuis plus de trente ans, le créateur de ce clavier refuse de révéler la chanson préenregistrée. Certains parlent d’un titre de David Bowie, d’autres d’un titre de Joy Division, ou encore d’un titre d’Eddie Cochran : « Somethin Else ».

King Jammy cale la séquence, la ralentit, et y ajoute quelques effets : le premier morceau de reggae digital est né. Côté lyrics, Wayne Smith s’inspire des paroles d’un autre grand hit jamaïcain, « Under Mi Sensi », sorti un an plus tôt par Barrington Levy. Très vite joué dans les clashs entre Soundsystem, ce titre issu de cette démo préenregistré du clavier devient l’un des riddims les plus connus du dancehall. Depuis, nombres de Deejays ont posé sur ce « Under me Sleng Teng », Johnny Osbourne et Sugar Minott notamment. Montez le son, on écoute the original one aujourd’hui.

Visuel (c) pochette d'« Under me Sleng Teng » de Wayne Smith

Nova Classics
Emissions

Nova Classics

par Isadora Dartial
Lundi-vendredi à 9h15 et 16h

Nova Classic : « She Wants to Move » de N*E*R*D.

Nova Classic : « She Wants to Move » de N*E*R*D.

« She Wants to Move » : le shoot plein d’énergie de N*E*R*D