Aller au contenu principal
Quand Aretha Franklin se faisait sampler par Mos Def

Quand Aretha Franklin se faisait sampler par Mos Def

Nova Classics : « One Step Ahead » d'Aretha Franklin.

Par La programmation musicale.

Cet été, Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « One Step Ahead » d'Aretha Franklin.

Alors que le monde pleure la disparition d’Aretha Franklin, réécoutons l’une de ses plus belles raretés, une oeuvre de jeunesse éclipsée par les succès successifs puis redécouverte par le hip-hop. Comme beaucoup de chanteurs de soul de l’époque, Aretha provient du gospel: elle accompagne d’abord son père, pasteur à la voix d’or, lors de ses messes. C’est là qu’elle est remarquée par Sam Cooke: il ne lui faudra pas longtemps pour passer de l’église aux salles de concert, et Aretha se voit surnommée « reine de la soul » dès le début des années 60, avant même qu’elle ne sorte son premier album. En 1965, le talent d’Aretha est déjà reconnu par ses pairs lorsque sort « One Step Ahead ».

Paru hors album, le single est l’oeuvre d’Eddie Snyder et Charles Singleton, un duo d’auteurs-compositeurs connus pour « Strangers in the Night ». Si Aretha ne connaît vraiment le succès que deux ans plus tard en signant avec Atlantic Records, le morceau est déjà un magnifique exemple de sensibilité soul et sera samplé bien plus tard par le rap: d’abord en 1999 par le producteur Ayatollah sur “Ms. Fat Booty”, l’hymne de Mos Def aux grosses fesses — mais aussi par Clutchy Hopkins et Danny Brown.

Visuel : © Capture d'écran Youtube