Aller au contenu principal
Quand la peinture monumentale recouvre les façades d’immeubles

Quand la peinture monumentale recouvre les façades d’immeubles

C’est l’objet d’un premier livre sur le néo-muralisme, « Sky's the limit, les peintres de l'extrême ».

Par Morane Aubert

Pendant cinq ans, le réalisateur Jérôme Thomas a documenté un mouvement artistique qui connaît depuis quelques années un regain d’activité. Le muralisme moderne, cette pratique qui consiste à peindre des oeuvres monumentales sur les façades d’immeubles, qui prend racine dans la culture du graffiti. En 2016, il lui consacre un documentaire avec « Sky’s the limite, the extrem painters ». Un projet qui profite aujourd’hui d’un second souffle avec un livre-film, qui raconte en mots et en images les aventures d’une quinzaine d’artistes, qui, perchés sur des cimes urbaines, réalisent des peintures hors-normes. Voici une sélection de photos extraites du livre en question : 

Quand la peinture monumentale recouvre les façades d’immeubles
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »
Visuel : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »

Sky's the limit, les peintres de l'extrême fait l’objet d’un Kisskissbankbank, pour soutenir le projet, c’est par ici

Visuel de couverture : © Jérôme Thomas / « Sky's the limit, les peintres de l'extrême »