Aller au contenu principal
Les berceuses de Pierre Mendès-France

Quand Pierre Mendès-France enregistrait des berceuses pour ses enfants

Une archive sonore unique.

Par Marie Misset

Dans Pour que tu rêves encore, la matinale de Nova, tous les jours à 7h30, Marie Misset vous conte une histoire, mais une histoire tout ce qu'il y a de plus vrai. Vous pouvez la lire, ici, ou bien l'écouter, en podcast.

mendes france

Pour avoir une idée du cadre de notre histoire, il faut s’imaginer en 1939. La « drôle de guerre » vient de commencer. Pierre Mendès-France s'entraîne pendant plusieurs mois à Beyrouth. Il y a peu de temps encore, il appartenait au premier gouvernement de gauche français - le Front populaire - s'activait pour combattre Franco en Espagne, et soutenait l'arrivée des premiers congés payés en France.

Bien sûr la guerre rôdait, mais il ne pensait pas qu'elle viendrait aussi vite. Le voilà donc mobilisé au Liban pour passer un brevet de navigateur aérien. Il a 32 ans, et deux fils à la maison, en France. Bernard 3 ans et Michel 5 ans.

Normalement, tous les soirs, il leur chante une berceuse… Impossible à faire depuis Beyrouth. Et Pierre Mendès-France ne sait pas combien de temps il sera parti loin de ses fils. Il ne sait d'ailleurs pas non plus s'il reviendra. Alors, il décide de faire presser à Beyrouth un disque où il leur chante les berceuses, et leur fait parvenir. Bernard et Michel s’endormiront longtemps sans leur père, mais avec le disque, puisque Pierre Mendès-France sera mis en prison par le régime de Vichy, puis se cachera dans le maquis avant de partir rejoindre les France françaises libres à Londres en 1942.

Cet enregistrement de Pierre Mendès-France chantant pour ses enfants existe toujours, il vient de refaire surface sur Twitter par le biais de son petit-fils, Tristan Mendès France.

Visuel © Wikimedia Commons / Dutch National Archives