Aller au contenu principal
Quelqu'un avait annoncé les Paradise Papers sur Reddit il y a deux semaines

Quelqu'un avait annoncé les Paradise Papers sur Reddit il y a deux semaines

« Est-ce que j’ai votre attention maintenant ? »

Par Clémentine Spiler

Dimanche 5 novembre, le Consortium international des journalistes et une centaine de médias internationaux ont publié de nouvelles révélations sur les paradis fiscaux internationaux. Cette nouvelle affaire surnommée « Paradise Papers » met en cause la Reine d’Angleterre, des proches de Donald Trump et Justin Trudeau, entre autres sportifs, oligarques russes et grandes fortunes françaises. Les révélations sont à lire sur le site du Monde, qui a participé à l’investigation. 

reddit

Une enquête gardée secrète aussi longtemps que possible, évitant les fuites et les pressions. Pourtant, comme le relève Quartz, quelqu’un a annoncé la publication de ces révélations sur Reddit, le 20 octobre dernier, soit seize jours avant la publication. Posté sur un subreddit dédié aux Panama Papers, le commentaire disait : « Je ne peux pas donner beaucoup d’informations, mais je vous encourage tous à garder les yeux ouverts. Des fuites plus importantes vont avoir lieu, elles concernent les plus grandes fortunes, et les hautes sphères gouvernementales des pays développés, y compris les États-Unis. »

« Des fuites plus importantes vont avoir lieu, elles concernent les plus grandes fortunes, et les hautes sphères gouvernementales des pays développés, y compris les États-Unis. »

En guise de conclusion, l’auteur du commentaire a signé d’un « Paradise. », qui rappelle le nom de l’enquête. Le compte PanPthrowaway, à l’origine du commentaire a été créé pour l’occasion. Publié plus de deux semaines avant les révélations de dimanche dernier, le commentaire a été reçu avec scepticisme, certains l’accusant aussi de mettre en péril l'enquête du consortium. Pourtant, PanPthrowaway a continué d’égrainer les infos

«  Je vais vous donner un indice pour que vous sachiez que je suis authentique. Dans à peu près deux semaines, des enquêtes vont sortir, portant préjudice à Wilbur Ross (aucun lien avec Paradise). Faites une capture d’écran et revenez quand vous verrez que j’ai raison. »

Assurant qu’il ou elle ne faisait participait pas à l’investigation, PanPthrowaway semble pourtant bien renseigné. Wilbur Ross, ministre du Commerce américain, sur qui pesaient déjà des soupçons de corruption, est clairement mis en cause dans la publication des Paradise papers. 

Des rumeurs de corruption concernant Trump

Après la publication de l’enquête internationale, PanPthrowaway s’est empressé de publier un bon vieux « je vous l’avais bien dit ». Un post intitulé « Est-ce que j’ai votre attention maintenant ? » , dans lequel il ou elle se dit journaliste, et lance de nouvelles pistes. 

reddit

Parmi elles, « Vous ne trouvez pas que le Premier ministre japonais a l’air un peu fatigué en ce moment ? », mettant sur le tapis la question d’état de santé de Shinzō Abe, qui vient de remporter haut la main le renouvellement de son mandat. Mais aussi « Je ne sais pas grand-chose de plus mais il y a des rumeurs concernant le Don lui-même ». « The Don » réfère à Donald Trump, qui pourrait donc être incriminé dans une affaire d’évasion fiscale.

Pas de quoi tomber de sa chaise, le Président américain a passé sa vie à la tête d’une immense fortune et a toujours refusé de rendre publiques ses déclarions d’impôts. Mais les proches du Président, parmi lesquels Paul Manafort (son ancien directeur de campagne), Jared Kushner (son gendre et conseiller), Wilbur Ross (son ministre du Commerce), ainsi que son fils, Donald Trump Jr., sont tous mis en cause dans l’enquête menée par le procureur Robert Mueller sur les liens tissés avec la Russie lors de la campagne présidentielle. Les Paradise Papers viennent d’ailleurs de révéler qu’un proche de Jared Kushner, le milliardaire russe Youri Milner, a investi de l’argent russe chez Facebook et Twitter. Une enquête sur son propre patrimoine pourrait donc être un vrai coup dur pour un Donald Trump déjà très fragilisé.