Aller au contenu principal

Spéciale RKK

Voyage-hommage à travers les mots du ConneXionneur Majuscule.

MARDI 3 MAI

Vous connaissez le topo, ou plutôt le tempo : voix rocailleuse de canard extatique, bretelles extra-larges, canne vénérable et t-shirt flashy sur froc de charpentier bien souple, paré pour guincher rumba, bossa ou merengué. RKK ? Faut-il encore faire l'article, un an jour pour jour après sa disparition, à 66 ans ? Rémy Kolpa Kopoul, Papa-Kaiser Kokasse des mélomanes mabouls et pas seulement de polka, était l'un des piliers des Radio Nova. ConneXionneur en chef à travers les genres, les époques et les tribus, ambassadeur jovial de la Sono Mondiale, reporter musical inlassable, DJ irrésistible, grand découvreur de talents, notre « Inspecteur La Galette », passé maître dans l'art du « contrôle discal », vécut une existence aussi improbable que les voyages racontés à l'antenne aux côtés de Jean-François Bizot. Oeil qui frise et régime frometon-champagne, ce juke-box humain avait toujours mille histoires – et dix mille chansons – sous le coude.

En conséquence, Rémy, vous l'avez beaucoup entendu. Mais l'avez-vous lu ? Mao, mambo, mais les mots ? Les mots de Rémy ? Ce soir, la Nova Team plongeait dans les archives de l'Ancien pour un hommage textuel choral à sa plume Kolorée. Ruddy, Mélanie, Guillaume, Benoît, Fatna... viendront vous lire des extraits du journal qu'il a tenu lors de sa virée chez les Papous pour les 30 ans de Nova, un fragment de son interview de Pelé au cours de laquelle le footballeur envisageait, serein, en parlant de lui-même à la troisième personne du singulier, de devenir Président des Brésiliens… Propos publiés dans Libé, où Rémy signa de 1973 à 1986, où Rémy fut le premier à écrire sur Prince… RKK qui, via des articles péchés à droite et à gauche dans les magazines auxquels il collabora, mettra ce soir les points sur le i du baile funk et la lambada l'aura dans le baba. Sans oublier ce poème de Caetano Veloso, son héros, que le « platineur planétaire » était venu lire en V. O. dans cette émission il n'y a pas si longtemps…

21H40 Pelé interviewé par Rémy Kolpa Kopoul, lu par Ruddy Aboab et Richard Gaitet, Pelé : des balles dans toutes les directions (paru dans Libération le 3 février 1986).

Interlude : Rémy Kolpa Kopoul lu par lui-même, Overture for The Raimbow is so far way, tiré de l'album Stolen from Strangers de Jun Miyake.

22H00 Rémy Kolpa Kopoul lu par Marie Misset, Platineur Planétaire (paru dans Muziq, janvier 2014).

22H15 Rémy Kolpa Kopoul lu par Fatna Messaoudia, José Artur, mon maître de radio (tiré de ses célèbres « Niouzletters »).

Interlude : Rémy Kolpa Kopoul lu par Richard Gaitet, Rentrée rock (barré) black (paru dans Libération le 3 septembre 1984).

22H40 Rémy Kolpa Kopoul lu par Benoît Thuault, Ce baile qui n'a de funk que le nom (paru dans Remix n°1, printemps 2013).

23H00 Rémy Kolpa Kopoul lu par Guillaume Girault, Chez les Papous ! (publié sur Novaplanet.com en novembre 2011, pour les 30 ans de Nova).

Interlude : Samba des fromages favoris de Rémy Kolpa Kopoul, par Richard Gaitet.

23H20 Rémy Kolpa Kopoul lu par Mélanie Mallet, 100 ans d'amour et de malentendus entre la France et la musique brésilienne (paru dans Remix n°1, printemps 2013).

23H40 Caetano Veloso lu en version originale par Rémy Kolpa Kopoul, Peter Gast.

Lectures « habillées » par les trois « Au » (S/Mutantes ?) : Sulivan Clabaut, Guillaume Girault et Benoît Thuault.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (2/2)

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (2/2)

Conversations divinatoires sur le 21e siècle, avec les écrivains Hélène Gaudy, Charly Delwart, Olivia Rosenthal et Sylvain Prudhomme, collectées lors de la 21e édition des Correspondances de Manosque.

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Scénarios pour l’an 2100 : nos futurs (1/2)

Conversations divinatoires sur le 21e siècle, avec Cécile Coulon, Alban Lefranc, Brigitte Giraud et Laure Limongi, collectées lors de la 21e édition des Correspondances de Manosque.

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Lorenzo Mattotti : « Ne pas avoir peur de la douceur »

Admiré par Lou Reed, le dessinateur italien adapte au cinéma avec brio et poésie ce classique pour enfants signé Dino Buzzati, « La Fameuse invasion de la Sicile par les ours ». Grr !