Aller au contenu principal

A la dérive avec Camille

De la radio intime et païenne avec une magicienne. 

Ce dimanche, on part à la dérive avec la chanteuse Camille. Une virée médiévale, vocale, post-natale et très amicale dans un décor monacal vertigineux...

On a déambulé dans la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignons à 5 kilomètres de la Cité des Papes, là où Camille s’est installée pour composer son nouvel album OUÏ. Dans cet ancien couvent de l’Ordre des Chartreux, édifié au 14ème Siècle, Camille a battu le tambour et chanté contre les pierres et les fresques, reliée à l’histoire et à la résonance de ces chapelles, ruines, cloîtres, jardins de senteurs et couloirs séculaires…

À la dérive avec Camille, c’est une confession au milieu des hommes et des dieux, des plantes et des enfants, de la radio intime et païenne avec une magicienne. 

Avec Camille on s’est perdues dans les dédales de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignons. Dans ce royaume médiéval elle loue une cellule pour composer : 80 m2 avec jardin, deux pianos, des tambours chamaniques, des livres, des esprits, des citronniers heureux et des cactus gorgés d’eau.

Ensuite on a quitté l’Ordre des Chartreux, pour aller dans son jardin partagé. Ici dans le Gard, elle fait pousser ses légumes en poussant la chansonnette. Camille aime marcher dans la petite ville, croquer dans les herbes crues, crapahuter sur la colline en rythme avec la nature. A la dérive avec Dame Camille, ça commence à l’entrée d’un couloir frais dans autre monde dont elle a les clés… 

Le nouvel album de Camille s’appelle "OUÏ" et il sortira le 2 juin. 

Elle sera en concert à Paris à la Cigale du 6 au 9 juin et Festival We Love Green dimanche 11 juin 

Sortie de l'album le 2 juin : OUÏ (Because)

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 18h

À la dérive avec Miossec

À la dérive avec Miossec

À Paris, Miossec reste un touriste, un chanceux toujours étonné d’être là, un rescapé revendiqué de la nouba.

À la Dérive avec Forever Pavot

À la Dérive avec Forever Pavot

Dans le label Born Bad, il fait figure d'Artemis, poète baroque, fils imaginaire de François de Roubaix en pantoufle.