Aller au contenu principal
SebastiAn sort le clip de « Sober » et enterre ses vieux démons la vieille de la sortie de son 2e album

SebastiAn sort le clip de « Sober » et enterre ses vieux démons la vieille de la sortie de son 2e album

La réalisatrice Nathalie Canguilhem présente une œuvre sombre dans une ville turque abandonnée. Bakar est aussi de la partie.

Par La rédac

Une ville fantôme, des hallucinations, un ciel noir... non, vous n'êtes pas dans Silent Hill mais bien dans le dernier clip de SebastiAn, « Sober », une collaboration avec Bakar. Voici une œuvre visuelle ultra gothique, réalisée par Nathalie Canguilhem, qui déploie encore tout son talent. Habituée au clip de rap français — Joke, Dosseh ou encore Booba — de rap américain avec récemment Travis Scott mais aussi au film de mode, la réalisatrice est touche-à-tout, très en vogue avec un style visuel tranché, une fusion de stylisme poussé à outrance mélangé à un côté urbain.

Exemple probant dans « Sober », où de grands châteaux sont mélangés à des immeubles bétonnés encore en travaux. Dans la vidéo, l'acteur Félix Maritaud incarne le double maléfique, le némésis d'un SebastiAn en pleine rédemption, obligé de l'affronter, de se replonger dans ses souvenirs pour réussir à fermer les portes d'un passé trouble. Une fois ces battantes scellées, SebastiAn peut donc sortir en paix, son deuxième album Thirst, qui paraîtra demain, vendredi 8 novembre. 

Le clip a été réalisé dans la ville fantôme de Mudurnu, situé au nord-ouest de la Turquie. Les châteaux / villas, style Renaissance, ont tous été laissés à l'abandon alors qu'ils étaient quasi-finis, tous destinés à des investisseurs venant des pays du Golfe Persique. La chute du cours du pétrole a eu raison de ce projet faramineux de 732 villas et un centre commercial, initié en 2014 par un promoteur immobilier turc. Un mal pour un bien sans quoi on n'aurait pas eu ce clip chelou, abstrait mais tellement stylisé.

SebastiAn était dans le Nova Club en septembre dernier, le podcast à réécouter par là.

Félix Maritaud était l'invité de Dans Le Genre en avril dernier, le podcast est ici.

Visuel © Nathalie Canguilhem / Because