Aller au contenu principal
Skygge et le premier disque composé à l'aide d'une intelligence artificielle

Skygge et le premier disque composé à l'aide d'une intelligence artificielle

Nouvo Nova : « Ballad Of The Shadow » de Skygge.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté: le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui  : « Ballad Of The Shadow » de Skygge.

En décembre, la plateforme de streaming Spotify annonçait la sortie d'un album composé à l'aide d'une intelligence artificielle (un sujet dont on a déjà parlé, notamment à l'occasion de la sortie du dernier album de l'Américaine Laurel Halo, qui avait « collaboré » avec la voix d'un robot japonais). Le projet s'est retrouvé piloté par un Français, le musicien Benoît Carré, accessoirement moitié du duo Lilicub (vous vous souvenez du « Voyage en Italie ? »), officiant à présent sous le pseudo Skygge. Entouré de plusieurs invités d'horizons assez différents (on y trouve Catastrophe et The Pirouettes mais aussi — carrément — Stromae et Kiesza), Skygge s'est aidé de « Flow Machines », des algorithmes développés par une équipe de scientifiques, afin de produire Hello World, Composed With Artificial Intelligence, décrit comme le premier album composé à travers ce moyen. On retiendra particulièrement ce premier morceau « Ballad of the Shadow », où les samples hachurés, étirés et transformés d'une voix de crooner permettent une gymnastique mélodique tout à fait étonnante.

Visuel : (c) Jean-Francois Robert