Aller au contenu principal

Taylor Swift peut-elle bouleverser le cours des élections américaines ?

Un post Instagram de l’artiste américaine a provoqué un petit raz-de-marrée aux États-Unis.

Par Sophie Marchand & Jean Morel

On vous parlait hier dans BAM BAM de la country brésilienne, qui va peut-être orienter le cours des élections au Brésil. Aujourd’hui, c’est aux États-Unis que la musique et la politique sont liées. C’est le focus du journal.

Vous l’avez peut-être suivi, cette affaire qui concerne Taylor Swift, la popstar américaine qui est une des plus grandes vendeuses de disques au monde. Hier, elle a raflé quelques vingt-trois American Music Awards. C’est un record absolu.

À l'origine, la country

À l’origine, Taylor Swift vient du monde de la country, un monde plutôt traditionaliste et conservateur aux USA. Longtemps, on a dit que son public était un public de Sudistes et de Républicains, à droite voire très à droite. Et, sans doute par stratégie et par absence de convictions aussi, elle n’avait jamais endossé de position politique. Jusqu’à ce début de semaine.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Taylor Swift (@taylorswift) on

Dans un post Instagram - vie moderne oblige - elle a rappelé, sans le citer, les dangers de la politique de Trump. Elle a surtout mis en avant ses valeurs, ses combats pour les droits LGBT, pour lutter contre le racisme systémique, pour soutenir les femmes face à la misogynie rampante de la société américaine. Elle a appelé à voter, pour le candidat auquel on croit, et annoncé qu’elle voterait, elle dans le Tennessee, pour le candidat démocrate, à l’occasion des élections de mi-mandat qui ont lieu le 6 novembre prochain.

Aux États-Unis, 112 millions d'abonnés sur Instagram

Taylor Swift est suivie, sur Instagram, par 112 millions de personnes - soit quasiment par la moitié des États-Unis. Et dans notre époque 2.0, sa déclaration a fait l’effet d’un petit raz-de-marée. Sans doute a-t-elle perdu quelques fans Républicains au passage, mais a surtout provoqué un élan citoyen.

Grâce à son message, le nombre d’inscriptions sur les listes électorales a dépassé en quelques heures le nombre d’électeurs inscrits sur le mois d’août dernier. À la suite du message de Taylor Swift, 166 000 personnes ont compris l’importance du vote - dont 42% d’électeurs entre 18 et 24 ans. Alors certes dans certains États, c’était la date limite pour s’inscrire, bien joué Taylor, mais un tel boom ça reste du jamais vu.

Pas sûr que cela suffise à changer le triste cours de l’histoire américaine, mais c’est quand même le symptôme de notre époque. Les gens cherchent leurs guides politiques sur Instagram.

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.