Aller au contenu principal

Trump a créé le « Fake News Award » et tout le monde le veut

Être considéré par Trump comme malhonnête est devenu un gage de qualité.

Par Clémentine Spiler

Au calme, comme s’il était encore présentateur d’un quelconque show télévisé, le président américain vient d’annoncer qu’il allait décerner le « Fake News Award ». Un classement des médias qu’il considère comme les plus médiocres, qui, selon lui, colportent de fausses informations et rumeurs.

En toute logique, ce classement devrait répertorier les médias qui, depuis son élection, se sont donnés pour mission de décortiquer chaque décision présidentielle et de demander des comptes à la Maison-Blanche. On pourrait parier sur CNN, rebaptisé « Fake News Network », que Trump adore prendre à parti, le New York Times ou le Washington Post

Mais s’ajoutent aussi à la course des humoristes américains qui, prenant la compétition très au sérieux, ont tenu à faire leur promo. Trevor Noah, qui présente le Daily Show, s’est payé une pleine page de pub dans le New York Times. Celle-ci reprend l’argumentaire de médias de droite qui considère son show comme de la « propagande politique » ou un « dogme libéral ».

Quant à Stephen Colbert, qui présente le Late Show, il s’est carrément offert un Billboard sur Times Square, demandant au Président de prendre en considération sa candidature. « Super excité par cette remise de prix du “média le plus malhonnête et corrompu” lundi ! Anderson Cooper, on se voit sur le tapis rouge ! » a-t-il fanfaronné sur Twitter ce week-end en s’adressant au présentateur star de CNN.