Aller au contenu principal

Trump en visite au Royaume-Uni ? « American Idiot » de Green Day remonte dans les charts

Un trolling réussi.

Par Clémentine Spiler

Dans quelques jours, Donald Trump posera le pied sur le sol britannique pour une visite non officielle, mais lors de laquelle il devrait tout de même rencontrer la reine d'Angleterre Elizabeth II. En janvier 2017, après son élection, plus d’un million de personnes avaient signé une pétition refusant la venue du président des États-Unis. Cette fois-ci, c’est une autre forme de protestation qui connaît un succès viral. Une bande de petits rigolos a décidé de faire remonter dans les charts britanniques « American Idiot », le tube de Green Day sorti en 2004 et écrit, à l'époque, en protestation contre la politique de George W. Bush. À coup de posts sur les réseaux sociaux, ils ont encouragé leurs compatriotes à les aider dans cette tâche.

Défi quasi réussi puisqu’à force de streams et de visionnages Youtube, quatorze ans plus tard, le single de Billie Joe Armstrong et sa bande (qui n’ont pas caché, également, leur haine du président américain actuel) est de nouveau dans les charts au Royaume-Uni. Sur leur page Facebook, les instigateurs de cette campagne revendiquent fièrement le trolling dont elle relève.

Il reste quelques jours avant la visite de Trump pour que le morceau atteigne le n°1, mais dans l’ensemble, ça a l’air plutôt bien parti.