Aller au contenu principal

Un label nigérian attaque NAS en justice pour un mauvais couplet

NAS n'a pas le droit à l'erreur.

Par Jean Morel

M.I. est une star de la musique nigériane. Et aujourd'hui, son label attaque la légende du Queens, NAS.

La raison ? Le label reproche au rappeur de les avoir escroqué de 50 000 dollars pour un couplet qu'ils avaient commandé à NAS.

En 2013, NAS et Ronnie Goodman, le représentant de son label Mass Appeal, s'étaient mis d'accord avec le label Chocolate City, qui représente M.I sur une contribution du MC new-yorkais à un de ses morceaux.

Le contrat stipulait que NAS devait mentionner M.I., Chocolate City, Nigeria, Queens, Mandela, Trayvon Martin et les combats des Africains et des Africains-Amércains dans son couplet.

Chose qui n'a pas été respectée.

Le label avait donc demandé au rappeur de réenregistrer un couplet, engagement que ce dernier n'a jamais honoré en dépit du paiement de 50 000 dollars de Chocolate City.

On aura donc une oreille avisée si ce couplet finit par voir le jour.