Aller au contenu principal

Un parti d’extrême-droite allemand demande la fermeture du Berghain

L’Alternative für Deutschland réclame le retrait de la licence d’exploitation de l’établissement.

Par Morane Aubert

Depuis mercredi circule sur Twitter une lettre rédigée par le parti d’extrême droite Alternative für Deutschland demandant explicitement le retrait de la licence d’exploitation du Berghain, le club de techno berlinois dans lequel il est si dur de rentrer.

Sibylle Schmidt, conseillère de l’AfD et signataire de la lettre, souhaite d’abord que les horaires d’ouverture de l’établissement soient plus restreints, de 22h à 6h du matin, et justifie : « une ouverture continue impose la consommation de substances pour rester éveillé ».

Elle poursuit en assurant qu’aucune sécurité valable n’est mise en place dans le club en parlant notamment du décès récent d’un touriste américain d'overdose, et en profite pour traiter d' « idiots » les physios de l'établissement. Viens ensuite le passage sur les darkrooms qui nécessiterait selon elle davantage d’éclairage afin d’empêcher des « actes sexuels ». 

Comme le rapporte Dazed, il est très peu probable que ce genre d’actions mènent à la fermeture du Berghain. Il s’agit avant tout d’un stratagème mis en place par le parti, celui qui consiste à « utiliser les institutions appartenant à la culture populaire pour en faire les lieux de la dégénérescence. » La demande sera tout de même examinée le 25 avril par les délégués locaux. L'intégralité de la lettre est à retrouver en anglais sur le magazine Pulse