Aller au contenu principal
Une journée avec les migrants sur Nova

« Parce que ça me donne du courage » : une journée avec les migrants sur Nova

Nova a invité des personnes exilées à parler musique, amour, amitié, littérature, sport, cuisine…

Par nova

Ce mercredi 14 février, Nova a tendu le micro à des exilés, réfugiés, demandeurs d'asile, sans-papiers, pour faire entendre leurs voix et pour faire connaissance. Musique, amour, cuisine… Ils se sont approprié l’antenne pour une journée de partage. Retrouvez dans ce dossier l'ensemble des sujets qui ont rythmé cette journée sur Radio Nova et Nova.fr.

Plus Près de Toi

Dès l’aube, dans Plus Près De Toi, Édouard Baer recevait les deux réalisateurs Stan et Édouard Zambeaux, dont le documentaire Un jour ça ira, consacré à un centre d’hébergement d’urgence, sort ce mercredi au cinéma.

Il accueillait aussi pour un live musical trois membres du groupe Gandhi & Lamma Orchestra, qui font partie de L’Atelier des artistes en exil.

La playlist

Toutes les heures, un ou une réfugiée nous a fait découvrir sur l'antenne de Nova un morceau qui lui parle particulièrement. La playlist de cette journée est à retrouver en intégralité sur nova.fr.

Les récits

Tout au long de la journée, nous vous avons fait rencontrer des exilés de manière atypique. L'un d'eux nous a ouvert son téléphone, un autre nous a transmis un conte qui l’accompagne depuis des années, deux ados rencontrés à Lybie ont raconté leur amitié-solidarité née sur la route de l'exil, un chef syrien nous a livré une de ses recettes préférées… Des paroles d'exilés qui nous ouvrent sur leurs vies, leurs préoccupations, leurs passions, leur humanité, à réécouter par ici

L'amour en exil

Aimer, draguer, faire l’amour, se séparer, retomber amoureux : c’est ce qui fait de nous des êtres humains. Alors en ce jour de Saint-Valentin, Camille Diao et Sophie Marchand se sont posées plusieurs questions : comment un couple survit-il à l’exil ? Comment rencontre-t-on des partenaires lorsqu'on est loin de chez soi ? Comment vit-on la solitude amoureuse lorsque l’on est réfugié ? Autant de questions que nous avons posées aux premiers concernés.  Marietou, Taftalmiss, Inna et Denis...  Ils ont accepté de nous raconter leurs histoires, de nous ouvrir leurs cœurs et de retracer le cours parfois accidenté de leurs vies amoureuses.

Les mineurs isolés

Dans la première partie de L’Heure de pointe, Olivia Müller a signé un reportage en trois temps sur des adolescents âgés de 15 à 17 ans, originaires de Guinée, Côte d’Ivoire et Centrafrique, arrivés depuis peu à Paris. Mineurs isolés, ils font face à la rue, à l’ennui et à l’incertitude de leur sort.

Sur le web : techno et radio associative

On s'est intéressés au groupe Shkoon, la rencontre d'un étudiant syrien devenu, au fil des hasards et d'un exil forcé, chanteur au sein d'un projet mêlant la transe de la musique orientale et la pesanteur de la musique techno.

On vous parle également des radios associatives qui donnent toute l'année la parole et les moyens techniques aux exilés, pour leur offrir un espace de discussion et de création.

Dans l'Heure de Pointe 

On a également reçu Claire Rodier dans l'Heure de Pointe, juriste et présidente du GISTI (groupe d'information et de soutien des immigrés) et co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop. Elle nous a aidé à détricoter le projet de loi asile-immigration présenté en Conseil des Ministres mercredi prochain.

Dans Néo Géo

À ce sujet, Bintou Simporé recevait aussi justement ce dimanche 28 janvier, l’écrivain pakistanais Mohsin Hamid de passage à Paris à l’occasion de la sortie française de son dernier roman « Exit West », paru le 17 janvier 2018 aux éditions Grasset.

« Personne n’est autochtone. Le monde est tout simplement un monde de migrants » : ainsi s’exprime Mohsin Hamid au sujet de ce nouveau roman, une histoire d’amour sur fond d’exil et de crise migratoire. Un roman plébiscité par l’ex-président Barack Obama. 

Reportages et rencontres réalisées par Benoît Thuault.

Visuel © : Getty Images/Antoine Gyori