Aller au contenu principal

Une playlist en hommage aux « pays de merde » de Trump

« Beautiful Shitholes », la réplique de David Byrne face au racisme de Trump, et surtout de ceux qui le suivent.

Par Morane Aubert

Jeudi 11 janvier, en pleine réunion avec des parlementaires à la Maison-Blanche, Trump s’offre une nouvelle sortie sur la question de l’immigration en traitant les pays africains, mais aussi Haïti ou encore le Salvador de « shitholes », « trous à merde » en Français. David Byrne, l’ex-leader des Talking Heads a choisi de répondre à cette insulte avec une playlist intitulée « The Beautiful Shitholes », qui compile « une infime partie de l’intensité et de l'éventail créatif qui continue de nous arriver des pays africains et des Caraïbes. » 

On y retrouve notamment les Songhoy Blues, Amadou & Mariam ou encore Fela Kuti (la tracklist est à retrouver en intégralité ici). David Byrne a commenté sa playlist sur Mixcloud, en déclarant que Trump n’est pas le noeud du problème. « Nous savons et ce depuis longtemps qu’il est raciste. C’est un fait, qui a largement été prouvé. Ce n’est pas une nouveauté - nous savons qui il est. Ce qui est vraiment dérangeant, ce sont les Républicains qui suivent cette personne. Leur comportement les rendent complices et en font la même personne que lui… exactement la même, pas de différences. Souvenez-vous de cela quand viendra le temps de voter. »

Ce n’est pas la première fois qu’un artiste prend la défense de ces pays méprisés par Trump en exposant leurs trésors musicaux. En début d’année dernière, Four Tet dévoilait notamment une playlist immense, qui regroupait des morceaux en provenance des pays dans le viseur de Trump.