Aller au contenu principal
Union des artistes Modernes : quand le design s’appelait encore dessin industriel

Union des artistes Modernes : quand le design s’appelait encore dessin industriel

La chronique de Jean Rouzaud.

Par Jean Rouzaud
UAM

Le Centre Pompidou nous propose une rétrospective des artistes du mobilier, de la décoration, architecture intérieure, photographie et tout ce qui est art décoratif : panneaux, tissus, reliures, vêtements, bijoux, éclairage…et qui ont fait le style du milieu du XXe siècle (1920-1945).

Créée en mai 1929, l’Union des artistes modernes (UAM) va faire son chemin en plein âge d’or des derniers mobiliers de grand style moderne, arts déco, cubistes et style néo industriel.

Bien sûr, l’école russe constructiviste, puis le Bauhaus allemand avait inspiré les Français en pleine évolution mais désorganisés. Une série de noms de créateurs commençait à devenir célèbres. Une école française en voie d’intéresser acheteurs et industriels.

Eileen Gray, fauteuil Transat, 1926-1929
Eileen Gray, fauteuil Transat, 1926-1929

Robert Mallet Stevens, par exemple est un architecte qui a réuni une équipe de verriers, sculpteurs, pour maisons modernes et luxueuses. Pierre Chareau est connu pour ses meubles et tissus. Jean Prouvé est encore réputé pour ses meubles en métal et ses maisons en kit.

Pierre Chareau, Bureau pour Robert Mallet-Stevens, 1927

Arrivent parmi eux Le Corbusier , architecte et concepteur d’intérieur ou le tapissier Jean Lurçat . Même Fernand Léger et Robert et Sonia Delaunay participent à des décors intérieurs, expositions et pavillons. Charlotte Perriand et Eileen Gray seront aussi très demandées pour les meubles, intérieurs, tissus d’ameublement et rangements modernes.

Charlotte Perriand, bibliothèque de la Maison de la Tunisie, 1952
Charlotte Perriand, bibliothèque de la Maison de la Tunisie, 1952

Tout est à faire dans ces domaines de l’habitat : moderniser, économiser, trouver ces solutions, s’adapter et surtout faire entrer les méthodes industriels et le mobilier en série dans la vie des gens. Ce groupe UAM va donc être présent de 1929 jusqu’à 1939, dans tous les salons, expositions, réunions des Arts et techniques, mais la deuxième guerre va disperser les artistes et mettre fin aux activités.

UAM. Premier Bulletin de l’Union des Artistes Modernes, Paris, Charles Moreau, 1929

En 1945 reconstruction et urbanisme repartent doucement, et il faudra attendre 1950 pour que l’UAM retrouve des couleurs avec les salons genre Arts Ménagers…

Mais l’âge d’or est fini et les activités du groupe cesseront en 1958.

Le mot « design », inventé par un anglais au début du XVIIIe siècle, afin de le distinguer de « drawing », dessin. Avec le design, on cherche le signe (sign) , le projet, le plan, l’intention : c’est plus technique qu’artistique… 

La France mit longtemps à saisir la nuance.

U.A.M. une aventure moderne. Centre Pompidou. 30 mai-27 août 2018 (architectes, peintres, sculpteurs, créateurs de mobilier, photographes, créateurs de tissus et bijoux, relieurs, graphistes et affichistes). Galerie 1, Niveau 6.

Visuel en Une : (c) Quatrième salon de l’Union des artistes modernes, Galerie de la Renaissance, Paris, 30 mai-28 juin 1933