Aller au contenu principal

Votre vinyle de « Call me by your name » va sentir…la pêche

La BO du film de Luca Guadagnino en version limitée...et avec un packaging particulier.

Par Bastien Stisi

Dans Call me by your name, le chef-d’oeuvre de Luca Guadagnino qui adaptait l’an dernier le roman du même nom d’André Aciman, il y a cette scène, devenue culte, qui voyait le jeune personnage principal du film, Elio Perlman (remarquablement interprété par Timothée Chalamet) « faire l’amour » avec une pêche (en pensant non pas à la pêche en question mais à son amant réel et fantasmé, Oliver, précisons-le). Histoire d’être complet sur le sujet, dans la saga American Pie, et via une scène un petit moins élégante, c’est dans une tarte aux pommes qu’on vous conseillait d’alléger votre corps.

Cette « scène de la pêche », certains risquent de se la rappeler de manière plus concrète encore, avec le pressage annoncé d’une nouvelle série limitée de vinyles (il y en aura 7 777), puisque le packaging portera en lui l’arôme…de la pêche. Pour info, le vinyle aussi portera la couleur de la pêche. Mais rassurez-vous : le disque lui-même ne devrait pas dégager l’odeur d’un fruit (ou d’un légume) particulier.

Call me by your name

« Visions of Gideon », la merveille de Sufjan Stevens qui accompagne les larmes (des yeux cette fois) d’Elio à la fin du film, avait été nominé aux Oscars, mais était reparti bredouille (à la place, on avait choisi de faire gagner la BO de Coco, le dernier Disney…) Sur le disque également, avec ou sans pêche : « M.A.Y. in the Backyard » de Ryuichi Sakamoto, « Lady, Lady » de Giorgio Moroder & Joe Esposito, ou encore « Radio Varsavia » de Franco Battiato.

À vos euros.