Aller au contenu principal
Nova Classic : « Gopher Mambo » d’Yma Sumac

Yma Sumac : la Castafiore inca qui cartonnait aux États-Unis

Nova Classic : « Gopher Mambo » d’Yma Sumac.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Gopher Mambo » d’Yma Sumac.

Notre Nova Classic du jour donne de la voix ! Ses capacités vocales — quatre octaves et demi — lui ont valu d’être appelée « La Castafiore inca ». Un surnom en lien avec ses performances vocales hors normes mais aussi avec ses origines, car elle est descendante directe du dernier empereur Inca, Atahualpa.

Pourtant, c’est loin de son pays natal — le Pérou donc, terre native des anciens Incas —, qu’Yma Sumac connaîtra la célébrité. Installée à New York dès 1946, elle succède, aux États-Unis, à une autre figure, disons, « exotique », celle incarnée alors par la chanteuse et actrice brésilienne Carmen Miranda, elle qui, à la fin des années 30, dynamisait les scènes de Broadway.

Porteuse de looks improbables, elle devient l’incarnation d’un genre nouveau, l’exotica, ce style nourri de fantasmes évoquant tour à tour la jungle, des îles au cœur du Pacifique et de grands hôtels au charme désuet. Des envies d’ailleurs et des clichés, il faut le dire, qui lui vaudront d’ailleurs d’être considérée, comme une vendue au mercantilisme américain au Pérou. Ce matin, on écoute ensemble un titre issu d’un album de Mambo, écrit en partie par son mari, Moisés Vivanco, chef d’orchestre péruvien, qui signe pour elle de nombreuses compositions.

Le Nova Classic, c'est aussi en podcast.

Visuel © Getty Images / GAB Archive