Aller au contenu principal

Lever l’encre

Europe is lost ? Reportage à la frontière allemande avec Jean Echenoz, Guy Delisle, Marie Desplechin et Emmanuel Ruben, sur la péniche du festival Passerelles d’Europe.

Ohé du bateau ! Embarquement immédiat pour la troisième édition du festival Passerelles d’Europe, qui depuis deux mois traverse les canaux, fleuves et rivières du Grand Est à bord de la péniche Ange Gabriel, en invitant à chaque escale des écrivains, des dessinateurs, des philosophes, un typographe, des astrophysiciens ou des audio-naturalistes à rencontrer le public. Sur ce beau rafiot de commerce des années 50 transformé en résidence littéraire pour auteurs paisibles, au fil de l’eau, au rythme effréné du passage des écluses entre Sarrebruck (Allemagne) et Zetting (Moselle), j’ai ainsi pu faire la connaissance d’illustres passagers :

Peniche Nbb

- L’écrivain Emmanuel Ruben, « géographe défroqué », « arpenteur » inlassable du Vieux continent, qui parcourut 4000 kilomètres à vélo en quarante-huit jours, d’Odessa à Strasbourg, Sur la route du Danube, titre du livre qu’il tira de cette odyssée cycliste à contre-courant (2019, éditions Rivages).

- L’autrice et scénariste Marie Desplechin (Le Journal d’Aurore, Danbé, La Vie sauve), qui vient de publier Ne change jamais !, manuel documenté d’initiation à l’écologie à destination des ados (éditions L’École des Loisirs), qui nous causera d’une pirate du XVIIIe siècle, Anne Bonny, évoquée dans son livre Enfances (avec Claude Ponti, 2018).

Trajet Nova Book Boat

- Le dessinateur québécois Guy Delisle (S’enfuir – récit d’un otage, Chroniques de Jérusalem, Pyongyang), installé à Montpellier depuis 1990, qui rassemble dans Ici ou ailleurs (L’Association) des croquis de rues, d’immeubles, de boulevards ou d’avenues, décors piochés dans les récits et romans de...

- … Jean Echenoz, également présent à bord, Goncourt 1999 pour Je m’en vais, adepte d’histoires « en  mouvement » (L’Équipée malaise, Envoyée spéciale), qui publiera en janvier un livre sur « la vie d’un garçon d’une cinquantaine d’années qui n’a pas tous les atouts de son côté ».

Nova book Boat

Dans cette Europe « lointaine, désincarnée, jugée technocratique et ennuyeuse », « devenue un continent de repli, de peur, de montée des extrémismes » comme l’affirme le dernier numéro du magazine XXI, à l’heure d’un possible éclatement de l’Union et de l’interminable Brexit, en quoi ces artistes se sentent-ils Européens ? Est-il vrai, par ailleurs, si je me fie au message placardé dans ma cabine, qu’un casse-croûte zombie a mangé le poisson ? De plus, le célèbre François Perrin, écrivain-barman-et-détective-privé, était-il réellement parmi nous pendant ces quatre journées flottantes et radieuses ? Tous sur le pont du Nova Book Boat !

Nova Book Boat

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot. Remerciements au long cours à Marie-Hélène Caroff, Claire Diverres, David Klam et le capitaine Manu Nourdin pour leur extraordinaire convivialité.

festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe
festival Passerelles d’Europe

Photos : © Richard Gaitet © Marie-Hélène Caroff.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
DImanche 12H00-13H00

Parler la langue des oiseaux, avec Perrine En Morceaux

Parler la langue des oiseaux, avec Perrine En Morceaux

Cette alchimiste de la pop expérimentale fait son nid sur la scène du Nouveau Théâtre de Montreuil, pour un live aérien, composé à partir de chants d’oiseaux et entremêlé de lectures où les piafs jouent un rôle essentiel.

« Carte de séjour, la brûlure. »

« Carte de séjour, la brûlure »

Brigitte Giraud signe et déclame un texte inédit sur l’épopée électrique du groupe originel de feu Rachid Taha, « sa subversion, sa vitesse et sa sensualité », enregistré à la Maison de la Poésie de Paris, en compagnie du guitariste Christophe Langlade.

Le petit Prince, pour mémoire

Le petit Prince, pour mémoire

Poussières d’étoile sur la planète pourpre : examen au télescope des mémoires inachevés du Kid de Minneapolis, « The Beautiful Ones ». Soit le récit – très bref, mais lumineux – de son enfance et de ses premiers contacts avec la musique.